Publié le 5 Avril 2016

Le merveilleux étal de Sandrine et Guy, au marché de Plainpalais. Je ne me lasse pas de la variété des légumes d'hiver !
Le merveilleux étal de Sandrine et Guy, au marché de Plainpalais. Je ne me lasse pas de la variété des légumes d'hiver !

Il y a quelques semaines, un journaliste d’ A Bon Entendeur (l'émission passe ce soir, à voir ici) me contactait pour me demander : Ras la fraise 8 ans après, qu’est-ce qui a changé ? Je me suis donc pris 8 ans dans les dents (quoi, déjà ?) et ai réfléchi un peu. Si l’on se fie aux rayons des grands distributeurs, rien n’a changé. On y retrouve toujours les mêmes fruits et légumes d’été toute l’année, et le rayon des produits hivernaux a toujours aussi triste mine. Oh alors oui, quelques légumes « anciens », topinambours et panais, traînent parfois ici ou là. Mais il faut le vouloir pour les voir. Les fraises en janvier par contre, impossible de les manquer !

Mais alors, tout ça pour rien ? Heureusement non. L’information est passée, et c’est le plus important. Rare sont les personnes qui, aujourd’hui, n’ont pas entendu parler de saisonnalité des produits. La vapeur s’est inversée. Les médias en parlent, la cuisine et le bien consommer ont un certain succès et font leur chemin. L’autre évolution qui me rend optimiste est l’explosion des initiatives d’agriculture contractuelle de proximité, coopératives, paniers, et autres ventes directes. Les circuits courts ont le vent en poupe, et ces nouvelles façons de consommer et de soutenir les producteurs séduisent toujours plus de consom’acteurs prêts à changer leurs habitudes, pour le meilleur.

Et maintenant, que faire ? Continuer à diffuser l’information, encore et toujours. Éduquer, au goût d’abord, parce que c’est le plus immédiat, mais au reste aussi, parce que consommer, c’est un acte politique qui nous implique tous.

Voir les commentaires

Rédigé par San

Publié dans #Dans la cuisine, #Vie du blog

Publié le 14 Octobre 2015

Demandant à ma fille quel était son repas préféré, sa réponse m'a surprise :

- Les céréales de maman !

J'ai persévéré :

- Mais qu'est-ce que tu aimes dans les céréales de maman ?

Sa réplique fut très simple :

- Tout !

 

Je suis donc obligée aujourd'hui de vous livrer ma recette de granola maison, inspirée de plein d'autres trouvées ici ou là. Parce que oui, c'est vraiment très bon, et ultra fastoche à faire. Préparez-vous par contre à en faire souvent : ça se mange beaucoup trop vite.

Granola maison

Les ingrédients de base

  • 300 grammes de flocons de céréales ( j'utilise un mélange bio de flocons de 5 céréales : blé, avoine, orge, millet et épeautre)
  • 100 grammes de noix (noisettes et amandes pour ma part) hachées assez gros
  • 50 grammes de mélange de graines (tournesol, courge, sésame, pavot, lin, chia...)
Granola maison

Mélanger dans un grand bol et ajouter :

  • des épices (une cuillère à café de canelle pour moi mais laissez-vous guider par vos envies !)
  • une pincée de fleur de sel
  • 2 ou 3 cuillères à soupe d'huile de coco (pressée à froid et non hydrogénée, c'est un vrai bonheur pour le nez et le palais) - ou une autre huile végétale
  • 5 cuillères à soupe (ou plus si vous aimez vos céréales plus sucrées) de sirop d'érable

 

Répartir sur une grande plaque de cuisson et mettre au four à 150°C pour 20 à 30 minutes selon votre four (vérifiez la couleur !), en mélangeant une ou deux fois pour que la cuisson soit homogène.

Granola maison

Votre granola de base est prêt !

Lorsque le mélange est froid, il est temps de passer à la customisation. Et là, tout est possible, votre gourmandise est la seule limite !


J'ai déjà testé quelques versions : avec des morceaux de dattes, des (gros) morceaux de chocolat (simplement haché au couteau), des canneberges séchées, des copeaux de noix de coco, ...

Petite astuce : si vous mélangez au chocolat lorsque le mélange est encore un peu tiède, il fondra légèrement et vous obtiendrez des pépites de céréales chocolatées.

Granola maison

Ne reste plus qu'à déguster, tel quel, ou avec du lait (animal ou végétal), ou du yaourt.

A conserver dans un bocal hermétique. En verre si vous voulez observer la vitesse vertigineuse à laquelle il se videra.

 

Bon appétit !

Voir les commentaires

Rédigé par San

Publié dans #Les Douceurs

Publié le 24 Septembre 2015

 

Le plein de couleurs et de vitamines

L'automne est arrivé !

 

Repas palestinien chez Hummus&Friends au premier Geneva Street Food Festival ce week-end.

Des dattes fraîches à profusion, mon péché mignon !

Un arc-en-ciel de tomates : green zebra, rose de Berne, noire de Crimée.

Des jus pressés à froid, avec mon super nouvel extracteur que j'aime d'amour gourmand.

Les légumes des jardins de Cocagne , parce qu'ils sont bios, locaux et délicieux !

Et ma passion pour les betteraves. Moches, terreuses et fripées, mais rapprochez-vous, coupez-les, n'ayez pas peur ! C'est un légume magnifique et plein de surprises ^^

 

Voir les commentaires

Rédigé par San

Publié dans #Dans la cuisine, #De saison

Publié le 8 Juillet 2015

La canicule est passée par là, exit les plats au four, sous peine d'augmenter encore la température de quelques degrés. Comme il faut bien se nourrir, avec le peu d'énergie qui reste, les salades rapides et rafraîchissantes semblent une bonne option !

Marre de la traditionnelle concombre-feta-citron, ou de ma favorite de longue date melon-feta-basilic ? C'est dans un truck food que j'ai découvert il y a peu la recette du jour.

 

Depuis septembre 2014, Genève permet à 6 food trucks de se promener en ville, chaque jour à un emplacement différent. Et ça tombe bien, un de ces spots se trouve juste à côté de mon travail. Parfait en été, pour manger tranquillement installé dans le parc. Et surtout, ça change de la cantine !

Debi's Kitchen proposait la semaine passée une délicieuse salade mêlée, que je me suis empressée de reproduire chez moi. Avec quelques modifications, mais l'esprit reste le même.

Salade fraîche : mangue, avocat, concombre.

Fastoche et rapide. Un demi-concombre, un avocat bien mûr, une mangue parfumée, un petit oignon nouveau. Couper, tailler, de la taille qu'il vous plaira. Ajouter le jus d'un demi-citron (ou d'une orange pourquoi pas !), un filet d'huile d'olive, quelques pluches de coriandre pour ceux qui aiment (je n'en avais pas sous la main...) et réserver au frais jusqu'au moment de passer à table ou de partir en pique-nique.

Salade fraîche : mangue, avocat, concombre.

La recette originale contenait de belles crevettes et des rondelles d'oignons frits, quelques feuilles de salades et une sauce vietnamienne. A vous donc de tenter toutes les variantes possibles sur cette base parfumée qui laisse place à l'improvisation !

Voir les commentaires

Rédigé par San

Publié dans #De saison, #Miams salés