Publié le 20 Mars 2006

Après le génialissime "L'attaque de la moussaka géante" et un amusant petit reportage sur les dessous de l'épopée Tupperware hier soir, ARTE programme dans les 10 jours à venir 4 films et un Thema sur "Cuisine et Cinéma".




Les festivités débutent ce soir avec "Chère Martha", puis l'incontournable "Le festin de Babette" jeudi soir.
Le Thema aura lieu vendredi avec un reportage intitulé "Le cinéma passe à table" et dont nous vous avions déjà parlé lors de sa diffusion sur la télévision suisse il y a quelques mois, et un délicieux film japonais à ne surtout pas rater, "Tampopo".
Clôture du menu jeudi 30 mars avec "Le festin chinois".

Comme d'habitude, un dossier très complet avec des références, les recettes des films et même un cinéQUIZine sur le site d'ARTE.

Tiens, pour une fois, vous aurez même le droit de manger devant la télé ; )
Bons films !



Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Miam' culture

Repost 0

Publié le 13 Mars 2006

Voici ma première recette de pain en Machine A Pain.
Il s'agit tout simplement de bon pain blanc. Pour les mélanges de farines, petites graines et autres spécialités, j'attends d'avoir un peu plus de temps pour les tests !

La particularité de cette recette est l'utilisation de poolish. Oh, je vous entends:
"M'enfin, c'est quoi ce truc ?" Rien de très compliqué, rassurez-vous. J'avais déjà entendu parler de cette méthode dans ce livre que je recommande d'ailleurs à quiconque s'intéresse à faire du pain.

Tous les pains de Basile Kamir


Il s'agit d'une méthode de fermentation à mi-chemin entre la levure et le levain. Le pain est plus aéré tout en utilisant moins de levure, et le goût est amélioré.
Pour ces premiers essais en MAP, j'ai donc également voulu tester cette méthode, d'autant qu'elle ne demande pas de grands efforts.

Une dizaine d'heures avant de faire le pain, je prépare dans le bac de ma MAP un mélange de 150 ml d'eau, 150 grammes de farine blanche et une toute petite cuillère à café de levure sèche. Je mélange un peu (avec le programme rapide) et je laisse reposer toute la nuit (ou du moins quelques heures).


Après une nuit de repos.

Ensuite j'ajoute tout simplement le reste des ingrédients, à savoir 75 ml d'eau, 1 cuillère à soupe de beurre, 1 cuillère à café de sel, 1 cuillère à soupe de sucre et 250 grammes de farine blanche. J'ajoute encore un tout petit peu de levure sèche et hop ! Je lance le programme pour pain blanc (ça marche aussi avec la programmation) et je n'y pense plus.

A l'heure voulue, une délicieuse odeur de pain tout chaud se répand dans la cuisine et voici le résultat !



Une mie bien aérée et très moelleuse avec une croûte croustillante à souhait !


L'inconvénient de la cuisson en MAP est la forme du pain, pas spécialement jolie, et aussi les "trous" faits par les pétrins.


Bon, ça donne des tranches rigolotes !


Mais franchement ce n'est rien en comparaison de la simplicité de la tâche. Quelques minutes suffisent pour préparer le poolish dans la journée, ajouter les ingrédients au moment de se coucher et programmer la machine pour avoir du pain tout frais au lever.
Quand j'aurai la possibilité d'être à côté de la machine pendant son travail, j'enlèverai les pétrins avant la cuisson. Ou alors, je la laisserai préparer la pâte et je ferai cuire le pain au four !


Un peu de pâte à tartiner au chocolat blanc et....


Bon appétit !



Nos autres recettes de pain.




Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.


Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Les Pains

Repost 0

Publié le 8 Mars 2006

Je n'ai jamais apprécié le pain fait en machine à pain. Assez compact, une forme pas vraiment attrayante et un goût plus que bof. Je me contentais donc de faire du pain à la main, de temps en temps quand j'en avais le courage et l'envie.

Alors
pourquoi est-ce que je me suis arrêtée devant cette machine à pain en super promo dans ce magasin ? Et pourquoi ai-je bravé la pluie et le vent pour sortir l'acheter le lendemain ? Je vous le demande ! Sans doute parce qu'en farfouillant un tout petit peu sur le net, j'ai trouvé un site très chouette, des forums et même des blogs parlant de MAP (savais-je seulement ce que ces trois lettres signifiaient auparavant ?), et que ça m'a donné drôlement envie.

La voici donc, dans son milieu naturel: ma cuisine !

Toute ronde avec son petit hublot, on dirait un peu un vaisseau spatial, non ?

Toute simple, pas une grande marque (et surtout pas le prix d'une grande marque) mais juste ce qu'il me fallait.
10 programmes : pain blanc, complet, pain sucré et même pour faire pâtes et confitures !
Une contenance pouvant aller jusqu'à plus d'un kilo, différents degrès de brunissage, un bac facile à nettoyer et... une super minuterie pour se réveiller avec du pain tout frais !

C'est simple: 3 jours = 3 pains ! Et dès le premier, une jolie réussite (sans doute grâce au poolish - je vous en parlerai tout bientôt) : bonne texture, bonne odeur, bon goût et super croustillant. Les mauvais souvenirs des pains faits en MAP sont oubliés. J'ai bien l'intention de tester, tester et encore tester, voire même de faire mon propre levain !



Recettes de pain dans la cuisine des frangines :

- Le pain de tous les jours
- Pain aux noisettes, farines mélangées
- Pain au safran à la MAP
- Pain blanc sur poolish à la MAP
- Pâte à Pizza
- Pain au safran




Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Dans la cuisine

Repost 0

Publié le 2 Mars 2006

C'est tout petit. Tellement petit qu'on pourrait facilement passer devant sans se rendre compte de ce qui se cache derrière la vitrine bordeaux.




A l'intérieur, 5 ou 6 petites tables dans un espace aux tons chaleureux et à la déco cosi.
On y va pour un moment de détente et de gourmandise, et il faut bien l'avouer, pour le merveilleux chocolat chaud: onctueux, délicat, parfois légèrement épicé, jamais écoeurant mais bien souvent trop vite bu...

Et l'on repart rarement sans tester quelques nouveaux pralinés. Cette fois, il s'agissait de "ganache Madagascar, ganache ivoire et confiture de lait" :



Aussi beaux que bons.
Il y en a plein d'autres à tester: au caramel au beurre salé, aux fruits de la passion (délicieux !), au citron vert, aux baies roses... Mais aussi des pâtisseries, des macarons, des confitures, du pain et des sorbets absolument parfaits en été !




L'adresse : 16, Avenue Henri-Dunant (face à la plaine de Plainpalais), 1205 Genève



Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Lieux de perdition

Repost 0