La Salée au sucre ou Gâteau du Vully

Publié le 23 Avril 2008

Rassurez-vous, je n'ai pas déserté ma cuisine ! La gestion de "Ras la fraise" m'a simplement pris beaucoup plus de temps que prévu. Mais c'est bon signe : plus de 20'000 signatures en un mois. Je n'en attendais pas tant !
J'ai bien sûr continué à cuisiner, profitant de la fin des topinambours, puis de la pleine saison de l'ail des ours et de toutes les petites merveilles que la nature printanière nous offre, entre deux jours de pluie et de grisaille. Pour ces jours-là justement, voici une recette terriblement gourmande, mais qui fera aussi parfaitement l'affaire pour un petit déjeuner dominical ensoleillé.

C'est une recette traditionnelle suisse, que j'achetais jusque là en boulangerie. Au vu de la simplicité et de la rapidité de la recette, je n'hésiterai plus.
Il s'agit de la fameuse Salée au sucre. J'imagine l'étonnement des non-initiés à la lecture de ce nom ! On la trouve également sous la dénomination de gâteau du Vullly, région de son origine semble-t-il.

La recette provient de mon livre de cuisine scolaire, un manuel qui rappellera des souvenirs à certains puisqu'il s'agit du Croqu'Menus. Vraiment pas un beau bouquin, mais son contenu est totalement indispensable pour obtenir les bases de la cuisine et s'y référer à tout bout de champ.

Je vous disais que la recette est simple : une pâte levée garnie de crème et de sucre. Tout bête mais irrésistible.
Commençons donc par réaliser une belle pâte levée :
 
Verser 250 grammes de farine dans un terrine avec 1/2 cuillère à café de sel et 1 cuillère à café de sucre.
Ajouter 25 grammes de beurre en flocons et travailler la masse du bout des doigts jusqu'à obtenir une consistance sableuse ( si si, ça s'appelle pas "sabler" pour rien !).
Délayer 15 grammes de levure fraîche dans 1,5 dl de lait tiédi et ajouter petit à petit à la farine en mélangeant.

Pétrir la pâte jusqu'à ce qu'elle soit bien lisse et souple, puis la laisser reposer à couvert pour qu'elle double de volume. Voilà à quoi ressemblait la mienne après une heure de pose :
 
                                
 
C'est seulement après que j'ai lu dans la recette : "abaisser sans laisser lever"... Ben zut alors ! Mais j'ai quand même continué comme si de rien n'était, et vu le résultat, je pense que je la ferai toujours comme ça.

Abaisser donc la pâte, avec les poings c'est plus facile et rigolo, en laissant un petit rebord
et laisser lever à nouveau pour 15 petites minutes. Faire ensuite des trous avec les doigts au centre de la pâte :
 
                               
 
Garnir avec 1 dl (j'avoue en avoir mis un petit peu plus...) de crème double (et si elle vient de Gruyère en plus, aïe aïe aïe !), quelques copeaux de beurre (demi-sel dans mon cas) puis parsemer 3 ou 4 cuillères à soupe de sucre.
 
                                
 
Et hop ! Au four préchauffé à 200°C pour 15-20 minutes. La crème va buller et gonfler, puis légèrement dorer.
Vous pouvez à nouveau saupoudrer un peu de sucre juste à la fin de la cuisson, mais là, ce serait vraiment de la gourmandise...

 
                                 
 
Ne reste plus qu'à attendre un tout petit peu que ça refroidisse avant de goûter... Mais je ne peux que vous conseiller d'en faire directement deux : une à manger tiède, et la suivante pour le lendemain. La première disparaissant en général très très vite !
 
                                  
 
La pâte est très moelleuse et la garniture douce, fondante et sucrée. Attention, une fois qu'on y a goûté...
 

Bon Appétit !


 
Autres spécialités suisses :
- Tarte au vin cuit (à la raisinée)
- Tarte aux pruneaux

et valaisannes :
- Fondue aux tomates
- Brisolée


 
Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.
 

Rédigé par San

Publié dans #Recettes suisses et Terroir valaisan, #Les Douceurs

Repost 0
Commenter cet article

Lydia 09/04/2017 15:42

bonjours je cherchais cette recette depuis longtemps

arlette 26/12/2015 12:20

j'ai essayé cette recette... j'ai une question: est-ce normal que la pâte, une fois cuite, devienne dure dans les bords?

courtin marianne 24/02/2013 11:07

Merci!! Je suis fribourgeoise de la Broye mais vie sur France!! il y a longtemps que je cherchais cette recette car depuis mon enfance j'en ai encore le gout dans la bouche!! car je vois encore ma
mère et mes tantes la faire Je vais pouvoir la faire gouter à ma file et mes 3 petits enfants!! mummmmmmmmm

home loan 30/01/2009 06:07

Lovely. Great site.

zarbifalafolle 11/06/2008 23:39

Oulala, ça a l'air génial! Et la recette n'est pas tout compliquée contrairement à qu'on aurait cru! Ah mon dieu, tu m'as donnée faim et envie de tester cette recette! Ah, je veux cuisiner! Bon, je vais me calme et tester ce week-end, on va faire un super buffet canadien avec tous les gens de la classe alors je saurais bien si j'ai réussi ^^ Mais je sais que tes recettes donnent bien, même au premier essai alors je m'en fais pas trop!
Moi je dis, vive la Suisse! (pour sa nourriture hein, pas le foot parce que là, ça craint... ^^) bisous