Fondue valaisanne aux tomates

Publié le 18 Janvier 2007

Le week-end passé, c'était déjà le printemps.
Une longue balade dans la campagne genevoise ensoleillée a montré que la nature le croyait aussi.

undefined
Les petites pousses prenaient déjà leurs aises, et il faut dire que les humains en ont bien profité également. Mais comme l'arrivée du froid est désormais annoncée, il faut songer avec plaisir à quelques plats d'hiver réconfortants et bien rapicolants (pour parler bon vaudois).

undefined
Cette période de l'année est traditionnellement associée à la fondue aux tomates. Non pas que ce soit la saison des tomates (qui connait encore la saison des tomates, depuis qu'elles poussent sous serre, hors sol et hors goût tout au long de l'année ?), mais c'est la saison de l'anniversaire de Selma, et ma "plus si petite" cousine adore la fondue aux tomates, ce qui nous arrange bien puisque nous aussi !

Alors avec 2 petits jours d'avance, voici une fondue aux tomates virtuelle pour souhaiter un

*** Très bon anniversaire Selma, pour ta première décennie plus trois ! ***


Cette fondue est une spécialité valaisanne, plus digeste que sa consoeur pur fromage. Elle se mange avec des pommes de terre, comme la fondue au vacherin, et non avec du pain.

Pour 4 personnes

Faire cuire des pommes de terre en robe des champs (j'adore cette expression, très poétique et bucolique !).

Préparer une bonne sauce aux tomates bien relevée :


Pour cela, faire revenir dans un peu d'huile et de beurre un oignon émincé très finement et plein d'ail (parce que l'ail, c'est bon !). Ajouter 800 grammes à 1 kilo de tomates pelées et épépinées (pour se faciliter la tâche puisque ce n'est de toute façon pas la saison, et si l'on n'a pas fait de réserve de coulis en été, utiliser des tomates pelées en boîte), bien assaisonner avec un peu de concentré de tomates, du poivre, de l'origan et du thym. C'est mon assaisonnement habituel, mais rien n'empêche de varier ou de compléter avec toutes sortes d'herbes qui vont bien avec la tomate, et d'autres épices comme de la muscade ou du paprika par exemple. Il est par contre inutile de saler puisque le fromage le sera bien suffisamment.
Laisser mijoter la sauce tranquillement. C'est comme pour toutes les sauces tomates, plus ça mijote, meilleur c'est ! Vous pouvez aussi ajouter un peu de vin blanc, mais personnellement, je ne le fais pas.

Quelques minutes avant de passer à table, ajouter 800 grammes de fromage, l'idéal étant un mélange équivalent de gruyère râpé et de fromage valaisan ou de vacherin.


Incorporer petit à petit, en mélangeant bien jusqu'à ce que tout le fromage ait fondu. Certains ajoutent encore du kirsch ou du vin et de la maïzena, mais ce n'est pas nécessaire et je n'en mets pas.


Les convives se seront déjà tous attablés, sans que personne n'ait eu à le leur demander !
Chacun coupe alors une pomme de terre dans son assiette, la nappe de fondue aux tomates et... Silence, dégustation et bonheur !


Bon Appétit !
 
 
Marie a testé la recette, à voir sur son site.


Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Recettes suisses et Terroir valaisan

Repost 0
Commenter cet article

Jerome 04/01/2009 09:40

Merci pour la recette!

Je suis émigré à San Francisco où j'ai réussi à dénicher les fromages nécessaires! Un succès. J'ai suivi la recette à la lettre et le résultat était parfait. J'ai utilisé vin blanc et kirsch, mais la maïzena était effectivement superflue.

Anne 08/04/2008 10:58

Miam ! Pour moi, il n'y avait que celle de ma maman qui était la vraie... J'ai testé votre recette la semaine dernière et j'y ai retrouvé les mêmes saveurs. Bravo pour votre blog. C'est la 3ème recette que je teste.

Leelooo 09/02/2008 08:35

C'est vrai qu'elle est plus légère et que l'on en mange plus ! Je l'adore aussi !

selma 29/01/2007 19:32

coucou sandrine!!!!!merci beaucoup pour ton ptit mot pour mon anni c'est sympa!!!!!!!(tes madelaines au thé vert c'est super bon)!!

Les frangines 01/02/2007 11:51

De rien Selma ! ^______^Chouette, vous avez testé les madeleines ! J'adore celles au thé vert ; )

Bec à sucre 24/01/2007 12:13

C'était un petit Johannisberg ;o) mais je connais aussi le fendant :o) Le païen, non... Il doit être bon aussi, en général j'aime beaucoup les vins suisses, ils sont juste un petit peu chers, dixit les Suisses eux-même.
Sinon merci pour l'info, je vais aller aux Halles...

Les frangines 24/01/2007 19:24

Oui, le païen est très bon (on le connait aussi sous d'autres noms, Heida, Savagnin), je l'aime beaucoup en vin d'apéritif.Je connais surtout les vins valaisans, moins les autres régions de Suisse. C'est une petite production mais de grande qualité, avec des vignerons passionnés et des cépages très particulier. Et oui, certains peuvent paraître chers, mais pas tant que ça compte tenu du travail et de la qualité (et des prix suisses...). En allant directement visiter les caves, on arrive à des prix très très concurrentiels ; )