Repas d'automne valaisan : La brisolée

Publié le 7 Novembre 2006

Les dernières feuilles tremblent à l'arrivée du grand froid. C'est le dernier moment pour vous présenter le traditionnel repas automnale du Valais. Dès le début des vendanges et jusqu'à la fin de la saison des raisins, c'est la période de la brisolée.
Autour de Fully, de nombreuses châtaigneries fournissent l'aliment de base de ce repas paysan simple et convivial à l'origine ancestrale : Les châtaignes.


Pour les préparer, il suffit de les tremper quelques minutes dans de l'eau. Enlever celles qui remontent à la surface (elles sont probablement véreuses) et entailler les autres. Traditionnellement, les châtaignes se grillent sur le feu, dans une casserole à trous pendant une vingtaine de minutes, ou dans une brisoloir, sorte de tambour de machine à laver qui tourne sur le feu.


Mais chez vous, vous pouvez les griller au four : il faut compter entre 30 et 40 minutes de cuisson à 200°C environ. Déposez simplement les châtaignes humides sur une plaque au bas du four.

Sur la table, elles seront accompagnées de raisins blancs (chasselas, muscat, rhin...),


mais aussi de différents fromages d'alpages, de beurre, de pain de seigle, de pommes et de noix. Comme boisson, du vin jeune ou du moût feront parfaitement l'affaire.



Souvent servie après les vendanges, la brisolée est toujours signe de belle soirée gourmande au coin du feu, en famille ou entre amis.

Décortiquer une châtaigne, y mettre un peu de beurre et la manger avec quelques grains de raisins. Le mélange des saveurs, des textures, le contraste entre la chaleur de la châtaigne et la fraîcheur des fruits et des fromages, c'est tout cela qui fait de la brisolée un repas si particulier et apprécié de tous.


Bon Appétit !


Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Recettes suisses et Terroir valaisan

Repost 0
Commenter cet article

Camille 27/04/2010 22:09


L'automne valaisan par excellence!
Mais pourquoi faut-il qu'au printemps, j'aie des envies d'automne et en automne, des envies de printemps?
Le parfum des châtaignes sur le feu me titille les narines....


Selma 27/10/2007 18:28

Ouahhh...j'ai faim!!!!^^nous c'est ce week-end!
Je me réjouis!!!
bisoux

San des frangines 29/10/2007 12:16

Oh, quelle chance ! Vous avez passé le week-end au soleil du Valais ?

Cécile 21/10/2007 20:55

A la question "que boit-on avec les chataignes au four ou à la cheminée", j'ai ma réponse tout droit issue des mes jeunes années. Délicieux parfum d'enfance, chez moi les chataignes grillées faisaient le bonheur des dimanche soir d'automne, pour un repas sur le pouce. Ramassées l'après-midi même dans les monts du lyonnais ou dans le nord de l'ardèche suivant les week-end, triées dans la foulée près du radiateur avec un chocolat chaud (pas de cacao, des carrés de noir fondus dans du lait), les chataignes étaient signes que nous allumerions la cheminée. Enfin, début de soirée, odeur de feu de bois et chataignes grillées juste comme ça. Enfant, biensûr on ne boit pas de vin, et c'est de lait que je remplissais mon verre pour accompagner mon repas. J'ai grandi et l'alcool ne m'est plus interdit. Pourtant, aujourd'hui encore, c'est ainsi que je les préfère. Juste grillées, avec du lait à volonté!.. D'ailleurs, cela a aussi l'avantage de remédier à la sécheresse des chataignes au four, qui était évoquée plus haut...
Le Valais n'a donc pas le monopole de la chataigne grillée, et ma foi, c'est tellement merveilleux de pouvoir partager ce genre de petits plaisirs buccoliques!
Merci à vous les filles!

San des frangines 24/10/2007 21:37

Merci pour le partage de ces jolis souvenirs gourmands !Oh oui ! Un grand verre de lait avec des chataignes grillées, quel régal ! Mais ça s'accorde un peu moins bien avec le raisin qui est le deuxième ingrédient principal de la brisolée... A essayer néanmoins !

eisenzwitter 05/10/2007 10:40

Comme ça a l'air appétissant...!

Marie Flo 21/11/2006 19:13

Vraiment super ses châtaignes. Je connais bien la brisolée car j'ai vécu en Valais bien quelques années.