Noir c'est noir - Du pavot dans mon gâteau !

Publié le 1 Mars 2009

Les coquelicots n'ont pas encore pointé leurs nez sur mon balcon. Il me faudra attendre encore quelques semaines, laisser le temps à la nature de sortir doucement de sa torpeur hivernale, avant de pouvoir admirer  à nouveau la délicatesse de leurs pétales froissés.
En attendant, je profite des graines de pavot en cuisine.
Rassurez-vous, pas de risque de somnolence ni d'hallucination. Je décline par contre toute responsabilité en cas d'addiction gourmande !


 
Je me souviens avec gourmandise d'un reportage d'Arte présentant la pâtisserie autrichienne et d'Europe de l'Est, c'est là que l'utilisation des graines de pavot en cuisine a commencé à me titiller. A l'occasion du festival Mangeurs d'avenir, j'ai fait l'acquisition du cahier de recettes de l'Affaire TourneRêve, dans lequel se trouve la recette de gâteau au pavot que je vous propose aujourd'hui.
 
C'est une recette toute simple, sans farine, et qui fait la part belle au pavot. Avec ces proportions, je fais 2 gâteaux de taille moyenne, en diminuant légèrement le temps de cuisson.


* Commencer par bien mélanger 150 grammes de beurre fondu, 150 grammes de sucre (de canne toujours pour moi), un peu de sucre vanillé et 5 jaunes d'oeufs.

* Dans un autre récipient, monter en neige ferme 5 blancs d'oeufs avec une pincée de bicarbonate de soude (ou de poudre à lever) et une pincée de sel.

* Mélanger délicatement les deux préparations, pour ne pas faire retomber les blancs, puis incorporer finalement 200 grammes de graines de pavot et 125 grammes d'amandes moulues.

* Répartir la préparation dans un moule à gâteau beurré et enfourner à 180°C pour environ une heure (45 minutes si comme moi vous faites deux gâteaux plus petits).


Le résultat est moelleux et délicat, les graines de pavot croquent sous la dent et livrent leur saveur raffinée de noisette, un régal tout en subtilité.

J'imaginerais bien y ajouter des notes d'agrumes, peut-être quelques zestes dans la préparation, ou un léger sirop d'orange ou de mandarine après cuisson ? Je testerai la prochaine fois... ce qui ne saurait tarder !


Bon Appétit !



 
Annonce : Mercredi 4 mars 2009 à 19h30 aura lieu à la Galerie Focale à Nyon (Suisse) une conférence-débat sur l'agriculture intensive, dans le cadre d'une exposition de photographies de Christophe Chammartin "Prisons de plastique" sur les serres espagnoles.


 
Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Rédigé par San

Publié dans #Les Douceurs

Repost 0
Commenter cet article

diane 01/05/2009 10:58

il n''y a pas longtemps j'ai goûté du sirop de coquelicot : le parfum commençait comme de la rose et finissait comme du pavot, cela m'a permis de me rendre compte que, avec une forte concentration, le pavot avait une grande puissance aromatique. Pour cette raison ton gâteau devait vraiment être somptueux!

ciorane la pauvresse 29/03/2009 13:25

Perso, je n'aurais pas osé mettre autant de pavot mais maintenant que la recette a été essayée avec succès...

mamago 25/03/2009 16:33

Bonjour San, te voilà de retour. Tu as gagné pour les fraises je vais attendre... Je vais faire ton gâteau pour samedi, j'adore les graines de pavot. C'est délicieux aussi dans un bon pain maison. Bises

San 25/03/2009 16:50


Je suis contente si les arguments trouvent leur chemin ;)
Me réjouis d'avoir ton avis sur le gâteau. Bonne pâtisserie !


Blaise Emmanuel 08/03/2009 10:25

Bonjour SAN !
Nous sommes tous deux créateurs d'une communauté "Suisse romande" sur Overblog. Ne serait-il pas judicieux d'envisager une fusion?

San 25/03/2009 16:55


Volontiers. Mais comment faire ?


erminia 05/03/2009 13:07

Merci pour la recette: j'ai fait le gateau hier soir, très bon. Pas de citron pour moi, j'aime bien le goût particulier du pavot.

San 25/03/2009 16:56


Je pensais plutôt à de l'orange qu'à du citron. J'ajouterai le résultat à l'article lorsque j'aurai testé !