Crêpes très gourmandes et galettes au blé noir pour fêter la Chandeleur

Publié le 5 Février 2007

Le 2 février, c'est La Chandeleur, le jour où faire des crêpes porte chance pour toute l'année. Comme cette fête est millénaire et que le rite est plutôt plaisant, pas question de passer à côté.

Vendredi soir j'ai eu le privilège de déguster une crêpe d'anthologie : pâte préparée par Martin et crêpe réalisée par Sergio, selon une recette très gourmande de Feu Monsieur Meunier, grand pâtissier. Pourquoi très gourmande ? Je vous laisse le soin de deviner en vous transmettant la recette :

250 grammes de farine
5 dl de lait
250 grammes de beurre fondu ou noisette
10 grammes de sel et 10 grammes de sucre
5 oeufs
Bien mélanger pour obtenir une pâte homogène et laisser reposer 2 heures.

Je crois que les ingrédients et surtout leurs proportions se passent de tout commentaire ! Je suis persuadée que c'est la même recette que celle de la maman de Petzi. Que celui qui n'a jamais terriblement eu envie de crêpes en lisant Petzi lève la main !

Mais les crêpes, c'est aussi le souvenir d'un séjour en Bretagne et de délicieuses galettes au sarrasin à la saveur si particulière. Ca tombait bien, j'avais en réserve un paquet de farine de blé noir, d'importation directe (merci Michelle !).
C'est parti, faisons des krampouzh !


farine.jpg

La recette est toute simple et très rapide à préparer. Les proportions sont pour 10-12 crêpes environ.

Dans une terrine, disposer 250 grammes de farine de blé noir en fontaine, déposer au centre 1 oeuf et une cuillère à café de sel. Ajouter petit à petit un mélange de 2.5 dl de lait et de 4 dl d'eau, en mélangeant bien jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse. Il est également permis d'ajouter un peu de beurre salé fondu si le coeur vous en dit.

p--te.jpg

Vous pouvez soit laisser reposer un peu la pâte, soit préparer vos crêpes tout de suite. Pour cela, bien faire chauffer une large poêle (à défaut d'une vraie plaque à crêpes), l'enduire de beurre salé et y verser une petite louche de pâte en faisant tourner la poêle pour répartir la pâte de manière uniforme.
La laisser cuire jusqu'à ce qu'elle se décolle toute seule, la retourner (et hop ! C'est le passage ludique de la recette, petit coup de poignet, rattrapage de la galette, applaudissements de l'assemblée !).
La garnir selon vos envies : jambon, oeuf, fromage râpé, saumon, fines herbes, tout est possible. Pour moi, c'est souvent jambon-fromage de chèvre ou roquette-parmesan !

cr--pe-sal--e.jpg

Laisser cuire le deuxième côté et la garniture, fermer la galette et déguster !

Pour le dessert, là aussi toutes les fantaisies sont permises. Avec simplement du sucre, de la cannelle, de la pâte à tartiner au chocolat, de la confiture, ou des variantes plus complexes avec compote de pommes et calvados, glace et amandes effilées, crème chantilly...

J'ai testé cette fois avec une confiture Max Havelaar à l'orange et aux fruits de la passion. Très fruitée, rafraîchissante, pleine de vitamines et de soleil, parfaite au creux de l'hiver !



Je ne peux m'empêcher de faire une dernière proposition, en souvenir d'un événement précis. Me croirez-vous si je vous dis que la première chose que j'ai mangée à l'arrivée de mon premier séjour en Thaïlande, c'est une crêpe ? Et pourtant c'est vrai ! Par plus de 35°C, dans une rue de la périphérie de Bangkok, Nam fait de délicieuses crêpes bretonnes dont les étudiantes du quartier raffolent. Garnies de rondelles de bananes ou de confiture de citron, elles sont fines et savoureuses.

Alors pourquoi ne pas tenter une version thaï ? Garnissez votre crêpe de petits dés de mangue thaï et nappez de crème de coco sucrée et légèrement salée, comme on le fait pour le traditionnel sticky rice with mango.

Alors à vos poêles, que les crêpes volent dans vos cuisines, même si la Chandeleur est déjà passée. Car pour manger des crêpes, il n'y a ni date ni heure, il suffit d'une envie et d'un peu de farine !



Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Rédigé par San des frangines

Publié dans #De saison, #Miams salés

Repost 0
Commenter cet article

Cath 23/02/2007 22:34

roquette - parmesan, je n'ai pas encore essayé et ca me donne envie de tester...
tu connais une adresse où l'on peut trouver cette farine à genève?

Sylvie 17/02/2007 13:48

J'aime trop les galettes au blé noir !

Anne 07/02/2007 20:22

Miam, des crèpes et vraiment délicieuse avec ça (on vient de tester la recette mon chéri et moi!) il en reste même pour demain matin. J'essaierai avec la pâte à tartiner que j'ai fait grâce à votre recette (délicieuse aussi). Ah et j'ai oublié de répondre à la question "qu'as-tu pensé du pain au safran?" et bien il était fabuleux, bien qu'un peu compact, ce qui est dommage car on est vite rassasié… du coup on a pris le petit dèj' en deux fois. lol! Voilà comme ça fait un moment que je n'ai pas laissé de commentaire, j'en profite pour vous féliciter de votre 200'00e visiteur (largement passé maintenant).
Bises
Anne

San des frangines 08/02/2007 00:53


Merci pour tous ces retours Anne !
Et bon petit déjeuner avec des crêpes ; )

Dorian 07/02/2007 00:17

Avant d'arriver par ici les crêpes... pas le moment, pas envie... et puis bon maintenant je suis en train de me demander pour quoi je vais passer si je fonce en cuisine à 00h14 ! bon je vais quand même attendre demain matin !

San des frangines 07/02/2007 13:54


Comment ça, pas envie de crêpes ? Je pense qu'il te faudrait une cure de Petzi cher Dorian ^_____^
Les crêpes au petit-déjeuner, ça met en forme pour toute la journée ; )

verO 06/02/2007 18:10

Sympathique recette et agréable billet.
Ah des crêpes à la farine de sarrasin. Le top. Dommage que dans notre pays, on ne la trouve que dans les magasins dit "bio", idem pour la farine de maïs
Bien à toi
verO

San des frangines 07/02/2007 14:00


Il paraît qu'on en trouve à la Coop aussi, mais je ne suis pas encore allée vérifier, il m'en reste encore de Bretagne ; )