Articles avec #miams d'ailleurs tag

Publié le 13 Décembre 2005

Le Tom Yum Kung est sans conteste une des grandes découvertes culinaires de mes séjours en Thaïlande (et je ne crois pas être la seule, n'est-ce pas Michelle !). J'en mangeais quasiment une fois par jour, et sans m'en lasser, pendant près d'un mois à chaque fois !
De retour en Europe, il me fallait pouvoir en refaire. Première constatation: il est bien plus simple de trouver ici des préparations pour soupe et curry que des mangues vertes à déguster avec le fameux mélange sucre-sel-piment (j'ai ramené le mélange, mais impossible de trouver cette variété de mangue...).


Levons le mystère : le Tom Yum Kung est une soupe épicée aux crevettes et à la citronnelle !
Très simple à préparer, il suffit de faire un bouillon avec des échalottes thaïs, du galanga, de la citronnelle, des feuilles de bergamote (citron kaffir, aussi appelé combava et makrut en thaï) et des petits piments puis d'y ajouter crevettes, tomates cerises et champignons.
Pour faire le bouillon soi-même, c'est très simple : voir la recette pas à pas et en images sur un très beau site concernant la cuisine thaïlandaise. Me voilà rassurée, à peu de choses près, je la fais de la même manière :)

Pour vous faciliter la tâche, on trouve également sur le marché de très bons mélanges pour Tom Yum, en pâte (ceux que j'ai ramenés de Thaïlande sont disponibles... à la migros !) ou en bouillon déjà tout prêt:



Le résultat est très proche des soupes dégustées sur place.



  


 
Préparez le bouillon vous-même ou comme indiqué sur le sachet (en ajoutant si possible un morceau de tige de citronnelle coupée en petites rondelles et le reste fendu en deux, quelques lamelles de galanga et quelques feuilles de bergamotte froissées).
Lorsque le mélange bout, ajoutez des grosses crevettes décortiquées (3-4 par personne), des champignons de paille coupés en deux et des moitiés de tomates cerises. Laissez cuire quelques minutes puis rectifier avec un peu de jus de lime, de la sauce de poisson (nam pla) et du sucre de palme. Décorer avec du basilic thaï ou des feuilles de combava coupées en fines lamelles.

Attention ! Si vous n'êtes pas habitués aux feux de la nourriture thaï, il vous faudra sans doute diluer un peu la soupe ;) 

Et voilà, c'est prêt !



Armez-vous comme là-bas d'une cuillère et d'une fourchette (et non pas de baguettes, que l'on utilise en Thaïlande uniquement pour manger des plats chinois ou japonais), d'un grand bol de riz blanc au jasmin et...




Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Miams d'ailleurs

Repost 0

Publié le 20 Novembre 2005

Brrr.... Le froid est bien là. C'est le moment idéal pour tester les sachets de curry ramenés de Thaïlande !

Aujourd'hui, curry masaman ("musulman", mais dont les saveurs seraient plutôt d'origine indienne) au petit goût de noisette (
à défaut, vous pouvez la remplacer par du curry rouge plus facile à trouver par chez nous !). C'est une pâte de curry moyennement forte, à conseiller donc pour débuter dans la découverte des saveurs thaïs !



Proportions (approximatives) pour 4-6 personnes:
500 gr. de poulet
70 cl de lait de coco
200 gr. de pommes de terres
quelques tomates cerises coupées en deux


Chauffez un peu d'huile dans une poêle ou un wok et faites revenir la pâte de curry (si vous utilisez du curry en poudre, ajoutez-y un peu de lait ou de crème de coco). Les arômes s'exhalent et déjà, l'atmosphère se réchauffe: les épices font effet ;)
Ajoutez le lait de coco et les pommes de terres coupées en morceaux. Laissez mijoter quelques minutes puis ajoutez le poulet découpé en bouchées. Lorsque les pommes de terres sont tendres et le poulet cuit, ajoutez les moitiés de tomates cerises.
Relevez avec 1 cuillère à soupe de sauce de poisson (nam pla), un peu de sucre de palme (ou de sucre brun) et une petite cuillère de pâte de tamarin si vous en avez.




Ca y est ! Installez-vous et dégustez ce bol de curry épicé qui vous fera oublier que l'hiver est arrivé !



Bon appétit !



Une autre recette de curry au poulet : Curry vert thaïlandais
Une autre recette thaï, la soupe épicée aux crevettes : Tom Yum Kung
Et pour le dessert : Lait de coco, perles de tapioca et mangue
ou simplement une vraie mangue thaï !



Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Miams d'ailleurs

Repost 0

Publié le 1 Septembre 2005

Lors de mon premier séjour en Thaïlande, j'ai été assez étonnée par le goût des thaïs pour les choses très sucrées (dont les boissons: trois tonnes de glace et de sucre, avec un tout petit peu d'eau !) ou très grasses (ah, les saucisses sucrées à tous les coins de rue...). Au vu de la température (et du taux d'humidité), je m'attendais plutôt à de la nourriture légère et rafraichissante !

La nourriture occupe une place très importante en Thaïlande. A Bangkok, beaucoup de thaïs achètent leur repas dans la rue le matin, en partant travailler. Riz, brochettes, soupes, viandes, curries et fruits, on trouve de tout, prêt à emporter dans les fameux petits sachets en plastique (même les boissons !) qu'ils trimballent partout.

Pour cette première chronique des Miams voyageurs, voici quelques desserts typiques testés pour vous sur place ;)


Oui, il s'agit bien d'un dessert. Ca surprend au début: un présentoir aux bols emplis de choses fluos, gluantes, de vermicelles, de cubes de gélatine... où chacun désigne ce qu'il veut : un peu de ce truc, là, s'il vous plaît, et un peu de celui-là aussi, merci !



Premier essai, dans une cantine: la version rose.
Lait de coco, vermicelles de gélatines rose fluo, boules roses (soit-disant des graines de fruit ? Je cherche encore l'espèce !) gluantes à l'extérieur et croustillantes à l'intérieur, sur un lit de glace pilée. Grâce à Sophie, je sais désormais ce dont il s'agit : ça s'appelle thab tim krob ou "rubis croquants" : et ce sont des morceaux de châtaigne d'eau frais roulés dans la farine de châtaigne d'eau et teints en rouge.
C'est pas mauvais du tout, très très sucré mais très rafraichissant grâce à la glace pilée.
Remarquez le magnifique service en plastique: quand je vous dis que les thaïs sont fous du plastique !




Une autre tentative: la version verte !
Toujours lait de coco sur glace pilée, et cette fois, des boudins de pâte verts (vermicelle de haricot mung à l'essence de bay toey)... Pas beaucoup de goût, à part celui du lait de coco. Je préfère de loin la version rose.




Incontournable en retournant au boulot: s'arrêter à une échoppe de fruits le long de la route. Mes préférés: les mangues vertes ! Habilement découpées en morceaux allongés, on les trempe dans un mélange de sucre-sel-piment, un peu déroutant au début, mais on en devient vite accro ;) Leur saveur acidulée est très rafraîchissante, et bien agréable après un repas plutôt fort en piment !




Mais le top du top, la rolls des desserts, c'est bien sûr les mangues... Oubliez le goût un peu fade (avec même parfois une impression de térébenthine) de celles que l'on trouve en Europe. Ce n'est pas la même variété et ça se sent ! Un vrai délice, parfaitement mûres, parfumées et fondantes... A se damner !



Ici, avec du riz gluant et une sauce à la crème de coco...
Un trio de choc avec une terrible saveur de reviens-y très vite !



Recette d'un dessert thaï : lait de coco, perles de tapioca et mangue.
Article sur les mangues jaunes thaïs. et sur les mangues vertes thaïs.


Recettes thaïlandaises salées :




Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.


Voir les commentaires

Rédigé par San des Frangines

Publié dans #Miams d'ailleurs

Repost 0