Chez Damien Germanier : une Table d'Hôtes incontournable

Publié le 26 Février 2007

Hier soir sur M6, Zone Interdite nous présentait encore et toujours les "rois" de la cuisine française, Paul Bocuse, Alain Ducasse ou Thierry Marx.

Aujourd'hui, j'ai envie de vous présenter un lieu de perdition à ne manquer sous aucun prétexte si vous êtes de passage dans la capitale valaisanne, et surtout, de son jeune chef sur qui il faudra désormais compter, j'en suis persuadée.

Damien-Germanier.JPG

Damien Germanier est "entré en cuisine" il y a une dizaine d'années. Formé à très bonne école puisqu'après son apprentissage chez Didier de Courten (oui oui, le cuisinier de l'année 2006 selon le GaultMillau), il a travaillé aux côtés de Gérard Rabaey avant de retourner pour quatre ans à La Côte chez de Courten, comme second du chef. Excusez du peu !

Enseigne.JPG

Voilà maintenant un an et demi qu'il s'est lancé dans l'aventure et a ouvert "La Table d'Hôtes", avec Samuel Briand, son complice en salle.
Le restaurant est agréablement caché au premier étage d'un immeuble
ancien, situé dans la vieille ville de Sion, au pied des collines des deux châteaux. La salle, petite et accueillante, peut recevoir une vingtaine de convives dans un cadre très chaleureux, avec à l'entrée, une vue sur la minuscule cuisine dans laquelle le chef officie avec talent.

J'ai eu la chance de pouvoir goûter à deux reprises à sa cuisine, raffinée et savoureuse. La première fois lors de l'édition 2006 de Vinéa, pour laquelle il avait imaginé deux menus, un par jour, dont chaque plat était conçu pour s'accorder avec un grand vin médaillé.

 Menu-Vinea.JPG

Le but était de faire découvrir des accords vins-mets, une cuisine gastronomique à un prix abordable. Passer de vingt couverts à plus de 300, en travaillant dans une cuisine éphémère installée dans la rue sous une tente, c'est un véritable exploit qu'il a su relever avec brio.

damien-aux-commandes.jpg

Aperçu du menu du dimanche :

En entrée, terrine de foie gras de canard, avec compote de raisins frais et brioche.
En plat, j'ai choisi
le sauté de boeuf aux poivrons, riz sauvage et échalotes confites.




Et comme dessert, pêche rôtie au romarin, glace vanille et pain d'épices. Un délice !





La deuxième fois, c'était à la Table d'Hôtes, dans des conditions plus habituelles et en bonne compagnie !
Nous nous sommes tous laissés tenter par le menu "surprise" en six plats, avec à chaque fois un vin assorti, choisi dans la magnifique carte des vins de l'établissement. Damien Germanier fait la part belle à des vignerons de la région, et chaque mois il met en valeur deux caves différentes.
Nous n'avons vraiment pas été déçus par ce choix :

La présentation est belle mais sans chichis et les produits de grande qualité. Les associations de saveurs sont originales, les cuissons maîtrisées à la perfection et les goûts surprenants et parfaitement équilibrés.

Petit aperçu pour vous mettre les papilles en émoi :

Foie-gras-de-canard.JPG
Terrine de foie gras de canard aux pommes sur une fine brunoise de deux céleris,
Petite brioche aux châtaignes et coulis de vinaigre balsamique.



Filet de sanglier sur lit de chou vert, figue et raisins.


Dessert---tarte-banane.JPG
Tarte fine banane et pistache, glace à la banane et coulis de mélisse.


Sans oublier le plateau, que dis-je, la table de fromages qui est présentée en fin de repas. Un choix exceptionnel !


Si vous passez en Valais, arrêtez-vous donc à Sion pour une pause gourmande, vous ne le regretterez pas ! Et en attendant, vous pouvez visiter le site de la Table d'Hôtes pour vous donner une idée des menus du moment, mais aussi le blog du chef, où il présente quelques-unes de ses recettes mais aussi ses vignerons préférés. La balade en vaut la peine !
Une adresse et un nom à retenir, on n'a pas fini d'en entendre parler, croyez-moi !


L'adresse : La Table d'Hôtes, Rue de la Cathédrale 26, 1950 Sion, Valais.


ATTENTION ! Depuis décembre 2007, Damien a déménagé au Restaurant de l'Abbaye !



Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Lieux de perdition

Repost 0
Commenter cet article

Niki 19/08/2007 16:24

17 août: notre fille et beau-fils nous ont conviés à une réelle fête pour les papilles, les yeux et le nez. INOUBLIABLE !!!!!

Damien Germanier 19/08/2007 10:44

Bonjour, je lis avec tristesse votre commentaire. Je suis sincèrement navré si le repas ne vous a pas convenu. Par contre j'aurais apprécié une remarque constructive sur place, plutôt qu'un commentaire assassin sur un blog.

vous avez peut être trouvé ma cuisine quelconque et sans intérêt, mais pour ma défense, je peut vous dire que je ne travail que des produits frais et travaillés a la minute. Faits dont peut d'établissement peuvent se vanter.

En espérant vous revoir un jour dans mon établissement, pour vous prouver peut être qu'il ne s'agissait là que d'une erreur de parcours.

tokjdm 18/08/2007 23:28

Nous avons essayé ce soir mais franchement nous avons été bien déçu. Le turbot en entrée était beaucoup trop cuit et franchement dur, le veau en plat principal était bon mais beaucoup trop salé (la sauce du turbot aussi) et avec un accompagnement quelconque. Le service était beaucoup trop lent (40 min d'attente entre le turbot et le veau). Le fromage était bon et le dessert assez quelconque. En aucun cas une table à recommander.

Julie 14/06/2007 16:06

Jolies présentation d'assiettes mais j'aurais préféré voir l'intérieur du restaurant.

San des frangines 14/06/2007 18:01

Ben faudra y aller pour ça ! Je ne voulais pas gâcher le plaisir de la découverte pour les personnes qui auront la chance d'y aller ^____^

Adri 02/03/2007 22:51

Vous êtes passé dans les médias, je peux vous dire que vous ne l'avez pas volé !

Mes salutations.