Chez Philippe Pascoët

Publié le 18 Mai 2006

En vous promenant dans les charmantes ruelles de Carouge, il se pourrait bien que de divins effluves vous attirent vers le n° 12 de la rue Saint-Joseph...



Ne résistez pas et laissez-vous guider par votre gourmandise, elle vous mènera directement à la petite chocolaterie de Philippe Pascoët, lauréat 2006 du Prix de l'Artisanat de Genève. Poussez la porte et profitez des senteurs délicieuses provenant du laboratoire caché juste à l'arrière de la boutique.
Meubles en bois et fèves de cacao, l'endroit est chaleureux. Les pralinés sont élégamment présentés au mur sous une plaque de verre, tels de véritables joyaux. Et ils le valent bien !





Ici, tout est artisanal. Cela se sent... et se goûte ! Aucun doute sur la fraîcheur du chocolat, les pralinés sont confectionnés en petite quantité, chaque jour, suivant la demande.




Laissez-vous conseiller par Madame Pascoët sur les arômes disponibles. Elle connaît parfaitement le travail de son mari et en parle avec autant de passion que lui !




Les tablettes sont magnifiques et leurs arômes originaux.




Ici par exemple, du chocolat à la fleur de sel... Vous connaissez maintenant notre goût pour le beurre salé dans les pâtisseries au chocolat. Et bien à croquer, c'est tout aussi surprenant et irrésistible.




Quant aux pralinés... Que dire sinon qu'ils sont sublimes !
Au fruit de la passion, une vraie merveille d'onctuosité et de parfum.
Au thym, éclatant au palais comme si vous aviez mordu dans une branche !
Au safran, étonnant et exotique.
Au basilic, frais et herbacé.
Au thé, subtil et raffiné.
Badiane, menthe, romarin, réglisse, framboise, cassis... Il y en a pour tous les goûts, tous plus délicieux les uns que les autres. Et sans doute le plus original et le plus connu : la ganache au cigare !  A découvrir !




Alors n'hésitez-pas, si vous passez à Carouge, laissez-vous tenter ! Vous ne serez pas déçus !


L'adresse : Philippe Pascoët, Rue Saint-Joseph 12, 1227 Carouge / Genève



Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Lieux de perdition

Repost 0
Commenter cet article

Emilie 24/05/2006 14:30

MmmMMmm :p ! Merci pour tout ces petits délices qui ne peuvent malgré tout faire partie de notre quotidien sous peine de cholesterol ;)
En tout les cas, ca fait plaisir de voir des jeunes personnes qui aiment le "bon manger" et qui ne pensent pas que "Mc Do'" quand on leur parle gastronomie! Ce fut un moment agréable!

trinidad 21/05/2006 21:32

quelles jolies plaquettes de chocolat !!!  ça a l\\\'air très appétissant

Nicolas Friedli 21/05/2006 00:24

De divins effluves, mesdames! Si votre excellent blog est féminin, effluve ne l'est pas (encore)...Sans rancune.

Les frangines 21/05/2006 18:14

Ouh.... ahem ! Merci beaucoup pour l'info, erreur corrigée ! Je pensais à tort qu'effluve faisait partie de ces mots masculins au singulier et féminins au pluriel...

lou 20/05/2006 09:15

c'est malin...maintenant,je bave...;o)à noter dans mon agenda..."s'arrêter dès que possible dans ce coin-là de la planète"si c'est aussi bon que beau,ça promet :o)

le Poulpe 18/05/2006 22:52

Lieux de perdition..Et blog de perdition !!!Enfin tant que je salive et lèche l'écran, je grossis pas !!! (quoique)