La cuisine, c'est mode !

Publié le 13 Février 2006

A en croire le programme télé de ces derniers jours en tout cas !
Petite revue d'images et impressions en vrac.


Jeudi soir, Envoyé Spécial sur France 2, rediffusion d'un reportage intitulé L'Ecole des recettes, déjà diffusé fin juin 2005.

Les cours de cuisine font fureur, et les concepts ne manquent pas. Apprendre à cuisiner chez un grand chef, histoire d'épater les amis, et même les inviter directement à l'issue du cours pour déguster ensemble les fruits de vos efforts. Cours de cuisine réservés aux célibataires, ou comment rencontrer l'âme soeur une cuillère en bois à la main, mais aussi cours pour entreprise: plonger le nez dans la même marmite que vos collègues, il paraît que ça rapproche !
Les participants sont heureux, prendre des cours de cuisine, ça fait bien. Et les organisateurs ne s'en plaignent pas: c'est un marché qui rapporte.


Samedi début de soirée, Le Forum des Européens sur ARTE, Touche pas à ma bouffe ! débat et petits reportages sur le thème du Patriotisme culinaire, en direct de Lyon. (Emission visible depuis internet)

Défendre les traditions culinaires régionales, les bons produits, je suis évidemment pour, et plutôt deux fois qu'une ! Mais l'agressivité et l'arrogance de Perico Légasse, l'invité du soir, m'ont fortement choquée. Encore plus virulent que le fameux "vous ne pouvez guère faire confiance à des gens qui cuisinent aussi mal?"
de Chirac, Monsieur Légasse n'a cessé de cracher sur l'Angleterre, arguant qu'elle n'a "ni terroir ni tradition" et qu'elle n'est qu'une porte par laquelle les américains déversent leur malbouffe (pour le retranscrire de manière polie) sur l'Europe. Selon lui, en plus d'être les pires cuisiniers du monde (les seuls restaurants potables de Londres sont évidemment ceux tenus par des français...), les anglais sont de mauvais européens qui feraient mieux de laisser les "vrais européens" (les français et les allemands donc) construire entre eux leur petite union...
Bref, vous l'aurez compris: en dehors de la VRAIE cuisine française (car attention, il y a des "fausses" cuisines françaises !), point de salut.
Tant de suffisance, de chauvinisme exacerbé et de brutalité, ça fait peur... Dénigrer tout ce qui n'est pas français n'est sans doute pas la meilleure manière de défendre ses traditions culinaires.


Samedi 19h00, L'Ecole des Chefs sur la TSR, comme tous les samedis.

Depuis quelques épisodes chez Roland Pierroz, plus à l'aise avec les deux compères que ses prédécesseurs !
Soupe de poissons et langoustines, petits croûtons à la rouille. Emission (et donc recette en images et en rires) visible comme toutes les autres de la série ici.


Dimanche soir, Zone Interdite sur M6, La cuisine au coeur de la maison, rediffusion le 15 février à 00h45.

Plusieurs reportages: le fooding, la pause déjeuner et le développement de la pièce, à nouveau au centre de la maison.

Le fooding (contraction de food et de feeling) est la nouvelle cuisine à la mode. Evènements genre happening d'art contemporain, soirées privées où la jeunesse dorée se bat pour le dernier petit verre du plateau, palaces et autres restaurants gastronomiques: c'est un véritable phénomène de société. Il faut découvrir de nouvelles saveurs, ré-inventer les plats traditionnels, si possible de manière très conceptuelle telle la "choucroute imaginaire". C'est ludique, drôle mais surtout très tendance. La cuisine devient technique, s'élabore en laboratoire avec éprouvettes, azote liquide et sauce à la seringue. On dépressurise le chocolat et ce qui a la forme d'oeufs brouillés est en fait une glace goût bacon... Onanisme intello-culinaire, on ne sait pas toujours où placer la limite du génie et du foutage de gueule. Déguster ces inventions est une expérience, la mise en scène est fondamentale et les manger correctement nécessite de longues explications, un mode d'emploi. C'est étonnant, c'est différent, mais assez limité je pense: il faut être prêt à payer pour un concept et une expérience plus que pour réellement manger. A tenter, pourquoi pas, puisqu'il paraît que le phénomène se démocratise.

Petit clin-d'oeil aux bloggeuses: on y a vu la cuisine de Trish Deseine. Ses enfants et ses amis lui servent de cobayes, pas toujours très enthousiates d'ailleurs ; )

A retenir de cette émission: c'est le grand retour de la cuisine. Les enfants de la génération 68 n'ont pas appris à cuisiner, leurs mères s'étant libérées de ce qu'elles considéraient comme un fardeau et un asservissement de la femme. Aujourd'hui, la cuisine
est passée au rang des loisirs, sert à briller en société et même d'arme de séduction !  L'angoisse nouvelle de ne pas savoir cuisiner expliquerait l'engouement pour les cours ainsi que l'explosion de l'édition des livres culinaires.


Et celle des blogs gourmands ?




Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.



Rédigé par San des frangines

Publié dans #Miam' culture

Repost 0
Commenter cet article

prisclio 18/02/2006 13:22

Je suis restée comme une gosse devant mon écran de télé .
Le fooding, mais que de nouvelles portes ouvertes sur de l'innovation, l'imaginaire !!!
La cuisine, c'est comme l'amour...il faut inover, dépoussiérer pour en garder la flamme.
Je vais de ce pas chercher le dico, et faire de ma cuisine un labo.

GUIT 16/02/2006 12:21

Je n'ai vu aucune de ses émissions. Mais ce qui est certain c'est la cuisine à toujours était à la mode. Il faut bien que l'on mange tous les jours, c'est un besoin vital ... mdrToujours surprenant et intéressant votre blogs, les frangines, et ce à chaque page. Chapeau !

pocah 14/02/2006 19:12

Salut San! Je passe te remercier de ta petite visite, cela m'a fait bien plaisir :) Effectivement, comme toi j'adore DM, ce Gahan me rend follllllllle :p lol! Je les avais vu en concert en novembre dernier, et depuis, je ne m'en passe plus, je continue à acheter plein de trucs sur eux, c'est l'obsession, c'est mental, je te dis!! J'espère que tu vas me/nous en raconter plus sur eux et surtout de leur prochain concert quand tu y seras!! Je ne sais pas si t'avais lu ce post où je dévergondais sur ce pôv type (passer une année 'vec lui avant de mourir, c'est le rêve...) http://culinaryxp.blogspot.com/2006/01/5-choses.html -
Bravo pour ton beau blog, je reviendrai tout lire, tout manger :) à bientôt  :)

Emmanuel Sommelier 13/02/2006 21:41

 
Emission interessante, il est vrai, me rappellant quelques souvenirs.
En tout cas, les laboratoires, et les cuisines inventives, me font rêver, j'ai bien tenter de réserver voilà 18 mois chez El Bulli, mais il n'y avait aucune place avant 18 mois....;-(
The fat duck, ce sera 4 mois d'attente...je ne puis attendre, quant à Decoret, je ne sais pas encore...mais je ne sais si je saurai manger ces plats...,-)
Rolland PIERROZ...un grand chef, et un sacré personnage, l'ayant cotoyé une saison, étant un de ces sommeliers, en 1998/1999...joli clin d'oeil, que cet article.
Cela me rappelle d'ailleurs le GASTRONOMIA de Lausanne, et son salon merveilleux, auxquels Rabey, Rocha et Girardet s'étaient joints à l'équipe du Rosalp pour propser 3 jours durant un superbe repas.
Quant aux vins suisses, il y a de très jolis vins...indéniablement, que de bons souvenirs, Mercier, Maye, Joris, Maggliocco, Chappaz...et tant d'autres.
Merci les filles, pour ces articles, qui me rappellent d'excellents souvenirs,
Emmanuel
 

Les frangines 13/02/2006 22:45

Merci pour ton message Emmanuel !Etant valaisannes, on ne peut qu'être très enthousiastes de la qualité et de la multiplicité du vignoble valaisan ! Des tout petits domaines, mais cultivant des cépages d'exception, cherchant à obtenir le meilleur en poussant leurs spécificités: syrah, cornalin, humagne, arvine et tous ces fabuleux surmaturés (http://www.grainnoble.ch).Mercier, Maye, Joris, Chappaz et tellement d'autres à découvrir !Si tu le peux, je te conseille très très chaleureusement de venir à la prochaine édition de Vinea (www.vinea.ch), c'est un évènement à ne pas manquer pour se rendre compte de la richesse et de la qualité exceptionnelle de ces vins ; )  Il y de vrais trésors à déguster ces deux jours là !

Colette 13/02/2006 19:37

J'ai vu l'émission aussi sur M6 ,oui à la campagne on mangeait dans la cuisine ,et souvent près de la cheminée.Cela renient à la mode d'avoir une grande cuisine (105m carrés ) il faut déjà un super appart ou une grande maison .Moi je veux maintenant une petite cuisine ronde ,bien équipée et pas  avec beaucoup de pas  à faire pour chercher le sel ou les pâtes.