De ma gourmandise pour les livres...

Publié le 20 Mai 2007

De nombreux questionnaires circulent sur la blogosphère. J'avoue ne pas être très efficace et souvent laisser stagner ceux qu'on me passe dans la pile virtuelle des "choses à faire", avant qu'ils ne tombent définitivement dans l'oubli... S'ils ne sont pas en lien avec la cuisine, j'ai toujours un doute quant à leur légitimité sur ce blog.
Estèbe m'a refilé celui-ci, et pour une fois, je suis obligée d'y répondre car il concerne ce qui est sans doute ma plus grande gourmandise : les livres.

japonais-2.JPG
Grâce à ma maman, j'ai appris à lire avant d'entrer à l'école. Il a suffit de 26 petits caractères pour que l'univers qui s'offrait à moi deviennent soudain bien plus vaste. Je vis entourée de livres, je ne pourrais pas me passer de leur présence. Il va donc falloir faire des choix drastiques pour répondre à ce questionnaire, et je m'autorise le droit de dépasser les quotas !

 

Les quatre livres de mon enfance
Quand on a passé son enfance (et longtemps après aussi) le nez plongé dans des livres, il est bien difficile de n'en retenir que 4.
Mon premier souvenir marquant est un livre que je n'ai pas lu tout de suite mais qui m'a ouvert les portes d'un lieu fondateur : la bibliothèque. Entre l'école et ma maison, il y avait ce vieux bâtiment au rez duquel se trouvait la bibliothèque du village. Sur le chemin, je ne pouvais m'empêcher de "guigner" à travers les carreaux. Et là, au milieu des livres pour les grands, se trouvait exposé un gros ouvrage au nom très énigmatique pour une petite fille de 6 ans "L'histoire sans fin". Quoi ? Un livre qui n'a pas de fin ? Ce titre me trottait en tête, je vérifiais tous les jours que le livre était toujours bien là, jusqu'à avoir le courage de rentrer dans la bibliothèque. Je l'ai emprunté en prétextant qu'il était pour ma maman, de peur qu'on refuse de me le prêter vu mon jeune âge. En chemin, j'ai ouvert le livre à la dernière page. Pour découvrir qu'il avait bien une fin. Quelle déception !
Quelques jours plus tard, je suis retournée à la bibliothèque ramener le livre. Et emprunter des livres plus adaptés à mon âge. J'ai passé les 10 années suivantes dans cette bibliothèque, tous les jours d'ouverture presque sans exception, remplaçant même régulièrement la bibliothécaire !
Pour répondre à la question, les 4 livres de mon enfance pourraient être tous les livres de la bibliothèque rose : Oui-Oui, Le Club des Cinq et surtout Fantômette, mon héroïne d'enfance ! Mais aussi tous les livre des rayons jeunesse de la bibliothèque de mon village ; )

Vers les 11-12 ans, j'ai commencé à lire des Livres dont vous êtes le héros. Il n'y avait qu'un "grand" et moi qui les empruntions. Les autres savaient à peine de quoi il s'agissait. Pas un truc pour une fille en tous cas !
Puis, j'ai lu mon premier livre de Science-Fiction : Les 9 Princes d'Ambre de Roger Zelazny. Et je n'ai plus jamais décroché de ce genre littéraire si vaste et varié.

SF-1.JPG
Les quatre écrivains que je lirai et relirai encore.

Sans hésiter, mon écrivain fétiche est Ray Bradbury. J'ai commencé par Fahrenheit 451,
La Foire des Ténèbres, puis Les Chroniques Martiennes, un vrai petit bijou de poésie et de sensibilité. J'ai lu énormément de nouvelles de sa plume, à chaque fois un grand bonheur. Un petit regret de ne pas avoir pu le rencontrer puisqu'il a décliné l'invitation qui lui avait été faite pour le festival des Utopiales, où je suis allée ces quatre dernières années.

SF-2.JPG
Depuis une petite dizaine d'années, je lis beaucoup de littérature asiatique, surtout japonaise.
Dans ces auteurs à lire et relire, je mettrai également Yukio Mishima, classique et cruel, Haruki Murakami, dont j'attends avec toujours beaucoup d'impatience la sortie de ses romans en poche, et Yôko Ogawa, à la plume si subtile et dérangeante.

japonais-1.JPG
Ayant fait des études de lettres, j'ai beaucoup lu de littérature française, de l'ancien français (dans le texte !) aux contemporains. J'en retiens beaucoup d'auteurs, mais s'il faut n'en garder que deux, je choisis Villiers de L'Isle-Adam, un personnage fascinant, écrivain symboliste par excellence et précurseur du merveilleux scientifique, qui deviendra plus tard Science-Fiction, avec sa magistrale Eve Future et ses cyniques Contes cruels et Histoires insolites.

Un auteur romand que j'apprécie énormément, Nicolas Bouvier. Ses récits de voyages sont autant d'explorations intérieures, de réflexions sur la vie et les hommes. Beaucoup de sensibilité et de poésie.
Et puisqu'on parle poésie, l'auteur le plus talentueux du moment est pour moi sans conteste Philippe Rahmy. Mouvement par la fin, son premier ouvrage publié est un texte sublime sur la douleur. Le deuxième, Demeure le corps, vient de paraître. Vous pouvez également suivre ses chroniques sur remue.net.


Les quatre auteurs que je n'achèterai probablement plus.

S'il faut que ce soit des auteurs dont on a déjà acheté des livres :
Bernard Werber, pour toutes sortes de raisons. Proust, pour plein de raisons aussi, mais pas les mêmes ! Tous les auteurs de linguistique française, pour des raisons presque évidentes et surtout parce que j'ai fini mes études de français.
Et ceux que je n'ai jamais acheté et que je n'achèterai jamais :
Christian Jacq
, parce que j'ai fait de l'égyptologie et que là, non, je peux pas... Et Dan Brown, parce qu'il faut pas exagérer non plus, hein ! Y'a tellement de bons auteurs à lire ! Pis Barbara Cartland, mêmes raisons, pas besoin d'argumenter.

Les quatre bouquins que j'emmènerais sur une île déserte.

Sûrement des livres d'art, j'en ai une jolie petite collection. Je serai bientôt historienne de l'art et je ne pourrais pas me passer de certains d'entre eux (pas forcément ceux sur la photo d'ailleurs !).

Art.JPG


Les (quatre fois quatre) derniers mots d'un de mes livres préférés.

"Pendant un long, long moment de silence, à leurs pieds, les Martiens soutinrent leurs regards, dans la moire ondulante de l'eau..."

Si vous avez bien suivi, vous devez savoir de qui c'est et de quel ouvrage la citation provient.


Les quatres premiers bouquins de ma liste de livres à lire.

Mes lectures s'organisent par phase. Je sors d'une période cyber-punk et space-opéra. J'attends aussi désespérément la suite du cycle Mélancolie des Immortels de Walter Jon Williams un auteur que j'apprécie beaucoup, mais qui peine à être traduit en français... Va falloir que je cherche la version originale !
Je finis actuellement Isolation de Greg Egan et le suivant sera Spin de Robert Charles Wilson. Les deux parlent de physique quantique.
Je reviens tout juste des Imaginales, et j'ai été très sage : je n'ai pas acheté trop de livres ! Il y avait entre autres ces deux-là :

A-lire.JPG
Je me réjouis de lire C'est l'Inuit qui gardera le Souvenir du Blanc, de Lilian Bathelot que je ne connais pas du tout. Et j'ai déjà lu la novella Poids Mort de Xavier Mauméjean, qui parle indirectement de nourriture. Une autre de ses nouvelles parle aussi de "cuisine" : La Faim du Monde. Vous pouvez l'écouter sur un nouveau site, le podcast francophone des littératures de l'imaginaire :

utopod-377x160.png

Vous y trouverez différentes nouvelles de science-fiction, de fantasy ou de fantastique en format audio. Très pratique pour écouter de nouveaux textes sur votre ordinateur, vos lecteurs mp3 et autres i-pod en allant au boulot, dans les transports publics, ou ... en cuisinant ! Allez-y faire un tour mais attention, certains textes ne sont pas à mettre entre toutes les oreilles.

J'ai fait un peu long, et pourtant je me rends compte que je n'ai pas du tout parlé de bande-dessinée... J'en lis pourtant beaucoup aussi. Peut-être que cela sera l'objet d'un prochain questionnaire ? Va falloir trouver un prétexte gastronomique pour en parler !
En attendant, vous pouvez suivre mes liens qui mènent vers des amis dessinateurs :


Ouf, voilà pour mes gourmandises littéraires. Promis, je reviens dans quelques jours avec une gourmandise plus culinaire, sans doute une recette avec de la rhubarbe.


Bonnes lectures !




Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Livres à croquer

Repost 0
Commenter cet article

Phil 29/07/2007 16:45

un petit salut depuis Bâle où on est allés ce matin voir une expo Jasper Johns... et la découverte a été celle d'un jeune peintre Bâlois mort trop jeune avec une oeuvre trop courte, mais quelle prösence! son nom: Walter Kurt Wiemken (1907-1940)

http://www.adhikara.com/walter-kurt-wiemken/index.html

linka 01/06/2007 09:54

Ray bradbury...excellent, et trop méconnu de nos jours.
Très chouette blog pleins de choses interressantes.
Je repasserai certainement.

San des frangines 03/06/2007 15:31

Merci, et repasse quand tu veux : la porte de la cuisine reste ouverte ; )

émilie 27/05/2007 20:02

Et moi qui suis encore en plein dans mes études de lettres... je suis bien d'accord avec toi : le jour où je pourrai arrêter la linguistique, je brûlerai tout ! c'est trop Zhorrible ces choses-là ;o) Par contre je dois dire que j'aime bien Proust... mais pour suivre tes goûts je dirais que Les Contes Cruels font partie de mes recueils de nouvelles favoris !!

systool 27/05/2007 01:50

Pour Murakami, les titres des livres en photo m'avait anguillé, ne t'inquiète pas... d'ailleurs la semaine prochaine je publie un article sur AU SUD DE LA FRONTIERE... et plus tard ce sera LES AMANTS DU SPOUTNIK et APRES LE TREMBLEMENT DE TERRE... pub terminée

A+

SysTooL

Kate 26/05/2007 10:33

Je viens de découvrir votre blog et je ne suis pas déçue. Vraiment très intéressant et des recettes très élaborées. Au niveau goûts littéraires, je ne suis pas fan de science-fiction mais apprécie énormémént les livres d'art. J'ai noté Haruki Murakami que je ne connais paset vais voir cet après-midi à la F..C, quel est son univers. Amicalement

San des frangines 26/05/2007 12:41

La Science-Fiction est un genre comprenant presque autant de catégories que d'auteurs : steam-punk, cyber-punk, space-opera, anticipation sociale, utopie, uchronie, dystopie. Ecriture humaniste, plutôt hard-science ou très poétique. C'est pour ça que j'ai toujours du mal à croire les personnes qui me disent "je n'apprécie pas la SF". C'est simplement qu'ils n'ont pas lus les bons livres, ceux qui leur correspondent ^_______^Haruki Murakami, c'est un univers onirique décalé, du fantastique à la limite du surréalisme et de la science-fiction. J'aime beaucoup son écriture, subtile et parfois mélancolique, très japonaise dans son aspect contemplatif, mais avec beaucoup de références occidentales (en musique par exemple). Ses romans sont très différents les uns des autres, lis les 4èmes de couv pour t'en faire une idée ; )Ah, et sois la bienvenue dans ma cuisine ! ^___^