Articles avec #les douceurs tag

Publié le 19 Décembre 2005

Cette recette, que j'ai créée pour le Grand Concours du Chocolat PH10, se veut un retour aux sources du chocolat. Je l'ai voulue simple et accessible à tous. Elle est rapide et invite à la générosité, parce que c’est comme ça que nous aimons le chocolat !


Ses particularités:

L'ingrédient utilisé en plus grande quantité est... le chocolat ! Nous recommandons de choisir un chocolat à 65 % de cacao au minimum.

Le piment d'Espelette et la girofle lui confèrent les notes chaudes et piquantes que devait avoir le breuvage originel.

Le beurre demi-sel et le sucre de canne renforcent la saveur corsée du chocolat, et révèlent tous ses arômes.




La recette pour 4 ramequins


Assembler 200 grammes de chocolat et 70 grammes de beurre demi-sel, sereinement fondus à bain-marie tempéré.

Battre sans s'apitoyer 4 oeufs et 70 grammes de sucre de canne et les mêler à l'alliage cacaoté.

Ajouter 50 grammes de farine en nuage gracieux, une chatouilleuse cuillère à café de piment d’Espelette et une pincée de poudre de girofle.

Répartir sans bousculade dans les ramequins, beurrés et parés de nimbes enfarinés ou sucrés pour pouvoir les démouler.

Confier au four ardent (220°C) 8 à 10 minutes, tout en veillant à ce que le coeur ne s'endurcisse précocement.

Ils seront livrés sans tarder à la béatitude du palais des convives ravis, qui, les yeux fermés, jureront définitivement fidélité à Quetzalcoatl !


Pour un joli contraste chaud-froid, vous pouvez servir ce coulant avec de la glace. Nous recommandons par exemple une glace maison vanille-miel-cannelle, qui s’accorde tout particulièrement avec les saveurs de ce dessert.


Bon appétit !





Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Chocomania, #Les Douceurs

Repost 0

Publié le 9 Novembre 2005

Voici une recette provenant d'un livre qu'une des frangines a ramené du Québec:

 "L'Erable, son histoire, sa cuisine" de Micheline Mongrain - Dontigny

Cet ouvrage présente des recettes de grands-mères, basées sur la tradition culinaire québécoise. On ne résiste pas à l'envie de vous présenter la recette telle quelle (vous vous rendrez vite compte pourquoi) !


Pour 12 muffins moyens

Chauffer le four à 200°C et positionner la grille au centre du four.

Ces muffins sont à leurs meilleurs lorsqu'ils sont frais cuits. Pour conserver, congeler pas plus tard que quelques heures après leur sortie du four.

Graisser 12 moules à muffins, verser une cuillère à thé (l'équivalent d'environ 1 de nos cuillères à café) de beurre fondu dans chacun des moules, déposer une cuillère à thé de noix dans chacun des moules et finir en versant une 1/2 tasse (125 ml) de sirop d'érable, soit 2 cuillères à thé par moule.
Pour la pâte à muffins, mélanger 230 grammes de farine, 2 cuillères à thé de poudre à pâte (Magic Powder - à défaut mettre de la poudre à lever), 1/4 cuillère à thé de bicarbonate de soude et 1 cuillère à thé de sel (nous en avons mis un peu moins) dans un grand bol.



Dans un second bol, battre 1 oeuf, incorporer 45 ml de sirop d'érable, 250 ml de lait et finir en ajoutant 60 ml de beurre fondu.
Incorporer graduellement les ingrédients liquides aux ingrédients secs et battre jusqu'à ce que la texture soit homogène, sans plus. Remplir les moules à  muffins au deux tiers à l'aide d'une grosse cuillère. Placer au four et cuire 15 à 20 minutes ou, jusqu'à ce qu'un cure-dents inséré au centre d'un muffin en ressorte propre. Renverser les muffins sur une tôle à biscuits dès leur sortie du four, attendre quelques secondes pour laisser égoutter la garniture et démouler.





Comme on le voit sur la photo, le biscuit est imbibé du sirop d'érable disposé au début dans les moules... Un vrai régal !



Bon appétit !



Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Les Douceurs

Repost 0

Publié le 29 Octobre 2005

Comme promis, voici une recette testée parmis Les douceurs d'antan de Marie Leteuré.


Pour 15 petits-fours

Préchauffer le four à 180°. Mettre 100g de beurre coupé en morceaux dans une casserole et le faire chauffer sur feu assez vif jusqu'à ce qu'il se colore et sente bon la noisette, puis retirer du feu.

Fouetter 3 gros blancs d'oeufs au fouet pour les faire mousser, ajouter 100g de sucre glace, 40g de farine, 40g d'amandes en poudre, 1cc de thé vert en poudre matcha (comme on adore ça, on en a  mis un petit peu plus), 1/2 cc de miel et le beurre tiédi. Remuer vivement jusqu'à ce que le mélange soit complètement lisse.

Poser 15 petits moules en papier sur la plaque du four et y répartir la pâte (on a également essayé dans des moules à tartelettes, un peu plus grands: des portions de gourmands quoi !).

Si vous utilisez des moules en papier, pas besoin de les beurrer mais comme ils sont fins, il vaut mieux en mettre 2 pour éviter qu'ils ne se renversent. Attention aussi à ne pas remplir jusqu'au sommet sous peine de débordement !

Disperser 30g d'amandes effilées sur le dessus et faire cuire 15 à 20 minutes. Laisser tiédir puis... se jeter dessus.




Bon appétit !

 

Autre recette au matcha dans la cuisine des frangines :

- Les madeleines au thé vert
- Cupcakes matcha-chocolat blanc


Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Les Douceurs

Repost 0

Publié le 4 Octobre 2005

C'est un véritable Secret que l'on vous livre aujourd'hui. Une recette qui a déjà fait de nombreuses victimes, les papilles encore euphoriques de la langoureuse tiédeur du chocolat coulant à coeur...

Faites un serment gourmand: testez cette recette sans tarder et invitez vos amis les plus cacao-hypnotisés...

Pour 6 petits moules (mais n'hésitez-pas, 4 grands iront tout aussi bien !)

Réunir 200g de chocolat et 70g de beurre, sereinement fondus à bain-marie tempéré.
Battre sans s'apitoyer 4 oeufs et 70g de sucre et les mêler à l'alliage cacaoté.
Ajouter 50g de farine en nuage gracieux.
Répartir sans bousculade dans les ramequins, beurrés et parés de leurs nimbes enfarinés si vous prévoyez de les démouler.

Confier au four ardent (220°C) pour 7 à 10 minutes, tout en veillant à ce que le coeur ne s'endurcisse précocement.




Ils seront livrés sans tarder à la béatitude du palais des convives ravis, qui, les yeux fermés, jureront définitivement fidélité à Quetzalcoatl !


Attention ! Voici une version "améliorée" des coulants au chocolat, allez-y, ça en vaut vraiment la peine :

Hommage à Quetzalcoatl


Voir la recette filmée dans le petit reportage tourné dans la cuisine des frangines (cliquer sur la petite télé à côté de la date de l'émission).


Recettes assorties au coulant :
- Coulis mandarine, citron vert et anis étoilé
- Glace vanille-miel-cannelle


 
Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Chocomania, #Les Douceurs

Repost 0