Articles avec #evenements gourmands tag

Publié le 19 Mars 2007

Je vous l'annonçais, samedi c'était l'Evénement chocolaté de l'année à Versoix. Je ne pouvais décemment pas manquer ça, sous peine de passer pour une petite joueuse. Pour tous ceux qui n'ont pu s'y rendre, j'avais promis des images. En voilà plein, avec mes impressions en bonus !



60 kilos ? Mmmmh, ce sera tout juste, mais je prends quand même !


A première vue, pas de grands changements depuis l'année passée. La tente blanche des artisans est toujours à la même place, légèrement plus grande mais il y a également plus d'exposants : en gros, les mêmes chocolatiers que l'an passé, avec quelques nouveaux.

oeuf-g--ant.JPG
Mouillette géante pour petit-déjeuner gourmand.
Sébastien Brocard, de Saint-Genis, chocolatier-pâtissier.


Première remarque après un rapide coup d'oeil : je trouve les stands de qualité très inégale. Certains sont très beaux, colorés, avec une grande variété de produits exposés. Et d'autres semblent plus ternes, avec simplement quelques plaques et boîtes présentées très simplement. Je ne sais pas à quoi cela est dû. Différence d'implication dans la manifestation, manque de temps ou d'envie ?

Je trouve un peu dommage que certaines maisons quasi-industrielles fassent leur apparition dans ce festival alors qu'il y a tant de petits artisans passionnés à découvrir. Mais les vrais amateurs ne sont pas dupes, et la qualité des produits et l'enthousiasme des chocolatiers à présenter leur travail ne trompe pas ! Il y avait également une différence flagrante dans l'offre de dégustation, ce qui est pourtant une des raisons de cette manifestation. Certains semblent rechigner à faire déguster leurs produits... Dommage !
Ce n'était heureusement pas le cas partout.


degustation-Paganel.JPG
 Sur le stand de Paganel par exemple, les dégustations étaient nombreuses et variées.


Je n'ai pas encore trouvé les chiffres de l'affluence, mais à mon avis, il y avait autant de monde qu'en 2006 (15'000 personnes en un jour !), voire même probablement plus. C'est à mon avis un des principaux points à améliorer. Avec trop de monde, les stands sont difficilement accessibles.


foule.JPG
Que ceux qui n'aiment pas le chocolat laissent la place aux autres !


L'ambiance m'a cependant semblé meilleure que l'année passée parmi la foule : aucune aggressivité et moins de bousculade. Pour l'année prochaine, il faudra songer à aggrandir encore la tente, et peut-être à changer la disposition des stands en enlevant ceux du milieu. Une des solutions serait peut-être d'organiser la manifestation sur un week-end ? Je ne sais pas si ce serait possible, pour les organisateurs et les chocolatiers, mais cela permettrait certainement de répartir un peu mieux l'affluence.


poisson.JPG
Poisson d'avril un peu en avance, chez La Bonbonnière de Genève.


A trois semaines de Pâques, poissons, lapins, canards et oeufs étaient les sujets les plus représentés. C'est une occasion unique de voir ces sculptures de chocolat côte à côte, toutes plus originales et alléchantes les unes que les autres.

poisson-chocolat.JPG
La plus étrange (mais originale et belle !), carcasse de poisson chez Brocard.


lapin-Noz.JPG
Lapin adorable sur tortue rigolote chez Noz.



Sculpture en direct toute la journée chez Pascoët.


oeuf----moustaches.JPG
Oeuf moustachu chez Paganel.

Ceux qui connaissent David Paganel auront compris pourquoi. Pour les autres, voici l'explication en image :

Paganel.JPG
Pas de doute sur la paternité de l'oeuf !


canard-Gavroche.JPG
Canard Gavroche chez Noz.


canard.JPG
Et canette coquette chez Paganel.


Mais ce festival est aussi l'occasion de découvrir le travail du chocolat. Si l'exposition consacrée au Vénézuela, pays producteur de cacao, était très décevante (il n'y avait que quelques panneaux mal mis en valeur dans une tente de restauration traditionnelle), les chocolatiers présentaient de manière attractive leur façon de travailler : explications, fèves de cacao, travail en direct,...



Fabrication en direct de petits chocolats aux baies roses à déguster chez Noz.
Tellement délicieux qu'une personne a acheté tout le stock en début d'après-midi !


moule-oeuf.JPG
Moule à oeufs de Pâques chez Paganel.


La fabrique Favarger était également à nouveau ouverte au public. Comme j'avais déjà fait la visite l'année passée, et que la file d'attente était toujours aussi impressionnante, je n'y suis pas retournée.

Mais ce festival c'est avant tout des discussions avec les artisans, la découverte de nouvelles saveurs, le plaisir de voir petits et grands rassemblés autour d'une même passion. Beaucoup d'entre nous d'ailleurs avions la frimousse barbouillée de chocolat... La faute entre autres au Choco Trop Bon de chez Noz.


choco-trop-bon.JPG
Un fond de fondant chocolat, avec une tuile au milieu.


nozchocotropbon.JPG
On recouvre de chocolat tempéré et de crème chantilly...


chocotropbon.JPG
Et ça donne ça... Irrésistible et vraiment Trop Bon !


macarons.JPG
Macarons de toutes les couleurs et de toutes les saveurs chez Brocard.



Explications de truffes chez Wodey-Suchard, de Neuchâtel.


truffes-Wenger.JPG
Et délicieuses truffes à la Damassine et à la Fée Verte (absinthe) chez Wenger, venu du Jura.


Voilà pour cette édition 2007 du Festival du Chocolat de Versoix !

Un grand merci à tous les chocolatiers qui ont travaillé dur pour nous offrir ces petites merveilles. La journée a été très longue pour eux, mais j'espère que nos airs réjouis et gourmands les ont récompensés de leurs efforts !

J'y retournerai sans doute l'année prochaine, me réjouissant de voir comment cette manifestation va évoluer. J'espère qu'il y aura encore un peu plus de place, et que la part belle sera offerte aux petits artisans passionnés de la région.



Voir le reportage de Leelooo  et celui de Rosa sur cette même édition 2007.
Voir le reportage de l'édition 2006 dans la Cuisine des Frangines.
4ème édition du Festival du Chocolat de Versoix en 2008


Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Evénements gourmands

Repost 0

Publié le 15 Mars 2007

Si la vue de cette image vous donne envie d'y tremper le doigt, ce qui suit est pour vous...

chocolat.jpg


Pour la troisième fois, la commune de Versoix organise son désormais fameux Festival du Chocolat.
A chaque édition, les visiteurs sont plus nombreux : ils ont presque doublé entre 2005 et 2006 ! Cette année donc, l'espace à disposition sera encore plus grand, et avec toujours la possibilité de visiter l'usine Favarger.


Cette manifestation incontournable pour les amateurs de cacao se déroulera
ce samedi 17 mars 2007 de 9 heures à 18 heures,
sur la place de la gare de Versoix.



Le Salon des Artisans a gagné quelques mètres carrés depuis l'année passée, et accueillera 22 chocolatiers et confiseurs. C'est l'occasion rare de découvrir sous le même toît (même provisoire !) le travail de tous ces passionnés, de discuter avec eux de leur vision du chocolat, de partager l'enthousiasme qu'ils ont à le travailler et à sans cesse innover, et bien sûr, de déguster les résultats gourmands de leurs recherches !

Parmi les artisans présents, nous retrouvons nos chouchous que vous connaissez déjà si vous êtes des habitués de notre petite cuisine.

Citons à ne pas manquer :

- Anne-Lise et Nicolas Noz, de Lausanne, dont nous vous avons déjà présenté quelques douceurs, mais dont nous vous reparlerons très bientôt.

- Monsieur et Madame Pascoët, dont nous vous avions fait visiter la petite échoppe carougeoise.

- Monsieur et Madame Paganel, dont nous aimons toujours autant le chocolat au gingembre et celui au piment d'espelette (pour ne citer que ces spécialités-là !).


Et si entre deux dégustations et discussions, vous croisez l'une ou l'autre des frangines, du chocolat jusqu'aux oreilles et un petit sourire béat aux lèvres, ce ne sera pas un mirage ^____^


Belles dégustations à tous !


Toutes les informations sur le site officiel de la manifestation.
Et pour vous donner envie, jetez un oeil aux photos du Festival 2006 !
Les photos de l'édition 2007.



Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Evénements gourmands

Repost 0

Publié le 24 Décembre 2006

Chose promise, chose due. Suite à mon annonce du marché de Noël de Carouge, vous avez été plusieurs à me demander des photos. Je crois que c'est le jour le plus indiqué pour vous offrir un peu de cette atmosphère si particulière. Et puisque c'est Noël, vous aurez même droit à trois marchés suisses romands.

Je commence par celui de Montreux. Très célèbre, j'y suis allée pour la première fois cette année, et j'avoue avoir été assez déçue. Trop grand, trop étendu et trop commercial pour y trouver l'ambiance chaleureuse que l'on attend d'une telle manifestation.


Les petits chalets au bord de l'eau sont bien décorés et illuminés. Mais nous avons eu droit à un sublime coucher de soleil sur le lac, qui valait à lui seul le déplacement !


Quelques jours plus tard, petit tour au marché de Noël d'Yverdon. Une jolie surprise car je n'y allais pas dans ce but. A nouveau des chalets de bois, mais une ambiance plus "sincère" et chaleureuse sur la place Pestalozzi.


Des guirlandes de lumière accrochées dans les airs, des enfants fascinés par un joueur d'orgue de barbarie, des stands artisanaux, du vin chaud, des sourires sur les visages. Un vrai petit marché de Noël traditionnel, avec en prime, le fournisseur en friandises des lutins du Père-Noël !


Je termine ce petit tour d'horizon par le marché de Noël que je préfère, celui de Carouge.


Je suis arrivée juste pour le concert de carillon de l'église Sainte-Croix. Un des deux plus grands carillons en clocher de Suisse puisqu'il compte 36 cloches ! Un verre de vin chaud, des mélodies de Noël, on entre très vite dans l'ambiance.


Les rues bordées de petits immeubles anciens de Carouge se prêtent parfaitement à un événement de ce genre. Beaucoup de boutiques étaient ouvertes et complétaient l'offre très variée des dizaines de tentes installées côte à côte.

Décorations de Noël dignes d'un dessin animé !


Les commerçants et les exposants rivalisent d'originalité pour décorer la rue.


Betjemann & Barton tient chaque année un charmant petit stand devant sa boutique.


Décorations, thés chauds et petites douceurs épicées.

Un arrêt bienvenu chez Philippe Pascoët pour se réchauffer avec un délicieux chocolat chaud, et on repart de Carouge les yeux plein de lumières en fredonnant un petit air de Noël.



Très belle fête à tous !




Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Evénements gourmands

Repost 0

Publié le 12 Décembre 2006

Depuis quelques semaines, les vitrines des confiseurs-boulangers-chocolatiers de Genève se sont remplies de marmites en chocolat.


Des marmites en chocolat ? Quelle drôle d'idée. Surtout lorsqu'elles sont remplies de légumes... en massepain !


Non, ce n'est pas une nouvelle mode de la chocolaterie suisse, mais tout simplement une tradition genevoise commémorant un événement historique de la plus haute importance : l'Escalade. En clair, la victoire sur les Savoyards qui avaient une fois de plus tenté de prendre la cité de Calvin.

Revenons à la nuit du 11 au 12 décembre 1602. Le Duc de Savoie, pensant prendre la ville par surprise, lance ses troupes (plus de 2'000 hommes) à l'assaut des murailles de Genève. Heureusement, un garde donne l'alarme et les genevois, soldats, gardes ou simples citoyens, tirés de leur sommeil, sortent défendre leur ville. Même les femmes s'y mettent, jetant de leurs fenêtres toutes sortes d'objets sur les assaillants. Parmi elles, Catherine Cheynel, qui en lançant sa marmite de soupe devint la légendaire Mère Royaume, véritable héroïne de l'histoire genevoise. C'est à cet épisode que les marmites en chocolat font allusion.

Chaque année début décembre, plusieurs manifestations sont organisées en souvenir de cette nuit légendaire. Course déguisée dans la vieille ville, défilé historique avec chevaux, costumes d'époques, piques et braseros, fifres et tambours, vin chaud et soupe aux légumes.


Mais la tradition la plus répandue (et sans doute la plus appréciée !) reste la fameuse marmite en chocolat aux couleurs de la ville, remplie de légumes en massepain et de papillotes de pâte de fruit (avec pétards pour les enfants et petites citations pour les plus grands).


Ces belles marmites, soigneusement fabriquées par des artisans consciencieux, finissent pourtant toutes de la même terrible manière : brutalement fracassées sur la table familiale au cri d' "Ainsi périssent les ennemis de la République !".


Ne reste plus qu'à dévorer chocolat, massepain et pâte de fruit, avant de filer voir le défilé en vieille-ville. Et en profiter pour se réchauffer avec un bon vin chaud !





Pour faire une bonne soupe aux légumes comme la Mère Royaume !




Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Evénements gourmands

Repost 0