Articles avec #de saison tag

Publié le 13 Octobre 2006

Depuis quelques semaines, une belle courge musquée (ou butternut pour les anglophones) se prélassait dans ma cuisine. J'ai décidé qu'il était temps de la faire passer à la casserole, histoire de voir ce qu'elle pouvait bien avoir dans le ventre !

 

 
Cette variété de courge est réputée pour son goût beurré et plutôt sucré. On peut d'ailleurs en faire sans problème toutes sortes de desserts tous plus appétissants les uns que les autres (comme chez Valérie par exemple !). Ce sera pour une prochaine fois. Le temps maussade de ces jours m'a plutôt donné envie d'une bonne soupe bien revigorante et originale, du genre de celles (toujours délicieuses) servies au Bar à Soupe, pleines de saveurs et de textures qui font tourbillonner les papilles !
 
Après réflexion, j'ai pensé à une soupe simple, mais relevée par quelques épices et herbettes avec des petits morceaux d'agneau et quelques garnitures sympas pour relever tout ça.

On commence par la soupe, et donc par la courge ! Plutôt claire et fade à l'extérieur, c'est la surprise en la coupant : la chair est d'un très bel orange soutenu.
 


La peau est fine et régulière. Il est donc très facile de la peler avec un économe et de découper ensuite la chair en gros dés.

 

Pour commencer la soupe, faire revenir un gros oignon (ou deux petits) dans un peu d'huile d'olive. Ajouter ensuite les dés de courge et les rissoler quelques minutes. J'ai ajouté un peu de cannelle (pas trop, ce n'est pas un dessert !), une petite feuille de laurier, quelques branchettes de thym. Puis un mélange de 5 baies (avec beaucoup de coriandre) écrasé sans pitié dans le mortier et du poivre de cayenne. Couvrir ensuite avec de l'eau, porter à ébullition et laisser mijoter pour une petite demie-heure. Pour donner une idée de proportions, pour deux personnes, j'ai utilisé 700 grammes de courge et environ 6 dl d'eau.


Pendant que la soupe se prépare toute seule, il faut s'occuper de l'agneau. Détailler votre morceau (cou ou épaule ou même filet si vous osez !) en petites bouchées et les faire revenir à feu très vif dans un peu de beurre et d'huile d'olive (j'ajoute toujours un peu d'huile avec le beurre pour éviter que celui-ci ne brûle). Quand les morceaux sont bien saisis sur toutes les faces, assaisonner avec poivre et coriandre (j'ai à nouveau utilisé un mélange de 5 baies) et un peu de sel. On peut aussi ajouter d'autres épices comme du curry, de la muscade, de la girofle, du gingembre,... Selon votre inspiration et votre goût ! Cette fois-là, j'y ai mis un peu de ras-el-hanout. Et enfin, ajouter le jus d'une orange. Il ne reste plus qu'à laisser réduire, en arrosant régulièrement les morceaux d'agneau avec le jus. Si vous voulez les caraméliser un peu plus, il suffit d'ajouter une petite cuillérée de sucre brun !
 
Quand les cubes de courges sont cuits, mixer la soupe et ajouter un peu de liquide si elle est trop épaisse. Je l'aime bien en veloûté, sans rien y ajouter. La texture est très agréable et le côté moelleux de la butternut s'y prête très bien. Rectifier l'assaisonnement, si elle est trop douce, ajouter encore un peu de poivre de cayenne ou de piment doux. Il faut que cela contraste avec le sucré de l'orange qui enrobe les morceaux d'agneau.

Dans le bol : la soupe, puis les morceaux d'agneau, un mélange de graines (de courge, de pavots, de tournesol, de lin...) rapidement grillées à sec et enfin, quelques pousses germées (alfalfa, oignons et lentilles).



Les saveurs sont bien équilibrées, veloûté de la courge douce mais bien relevée, tendresse de l'agneau caramélisé à l'orange, sucrée mais légèrement acide. J'adore le mélange des textures, moelleux, fondant et graines croquantes. Pour un premier test, je ne savais pas trop ce que cela allait donner. Le résultat est très satisfaisant. Et le goûteur officiel a même fini la casserole à la cuillère. Ce qui est plutôt bon signe !
 

Bon Appétit !


 
 
Autres recettes avec de la courge :

- Gratin de courge

- Risotto à la courge, sauge et parmesan (zucca e salvia)
- Confiture de courge aux épices

Autres recettes de soupe dans la cuisine des frangines :

- Soupe froide de melon aux agrumes - version entrée
- Soupe aux légumes pour rire au nez du grand froid

- Soupe thaï épicée aux crevettes - Tom Yum Kung
- Velouté d'endive au jambon cru

 
 
 
Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #De saison, #Miams salés

Repost 0

Publié le 6 Octobre 2006

Oups ! L'été est déjà passé... Avant les savoureuses recettes d'automnes, potirons, châtaignes, raisins et champignons, voici une idée rigolote pour apéritif festif.


Mettre des glaçons dans son verre ? Cet été, nous avons fait autrement...



Les ingrédients habituels du petit apéritif coloré sans alcool : Sanbitter et oranges.
Jusque-là, rien d'original. On mélange le jus d'une orange et le contenu de la petite bouteille. C'est là que l'habitude change : ne remplissez pas votre verre, mais remplissez plutôt vos formes à glaces !
 


Et hop ! Au congélateur pour quelques heures !
Mais attention aux petites bulles : la congélation ne semble pas trop aimer ça, et le fait bien remarquer en faisant déborder la glace dans le fond du congèle... C'est à éviter ce genre de petit désagrément que devaient servir les cours de physique !
En prévention, il suffit de bien touiller le mélange avant de remplir les formes pour éliminer un peu le côté gazéifié du Sanbitter.

 


Et voilà une glace-apéro toute prête à être dégustée sur le balcon, sous les derniers rayons de soleil de la saison.

Tous les apéritifs non-alcoolisés devraient se prêter au jeu. Il ne tient qu'à vous de vous laisser guider par votre imagination et de tester !
 
Santé !

 
 
 
Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #De saison, #Les Douceurs

Repost 0

Publié le 17 Juillet 2006

Pfiou... vu la température tropicale de ces jours, mieux vaut ne pas oublier de s'hydrater ! Pour varier facilement les boissons, nous vous proposons un thé froid maison qui s'adapte aux goûts de chacun.
Il suffit de remplir une grande carafe d'eau fraîche et d'y ajouter un ou deux sachets de votre thé préféré. Cette technique d'infusion à froid a le grand avantage de n'impliquer aucune amertume, et de respecter la délicatesse et les saveurs du thé choisi.

Les thés aux fruits (que nous ne buvons presque jamais en thé chaud) se prêtent vraiment bien à cette préparation, tout comme les tisanes et mélanges d'herbes. Par exemple, très rafraîchissant et léger, un mélange de fleurs de sureau, verveine odorante et menthe à feuilles rondes (tisane de la Migros).
Mais c'est aussi délicieux avec des thés aromatisés comme par exemple le Thé des Courtisanes de Betjeman & Barton, aux arômes de mûre sauvage, myrtille et vanille, et avec de l'huile essentielle de clémentine, des écorces d'orange et des pétales de rose.
 




Les thés verts sont aussi très désaltérants, thé vert à la menthe ou genmaicha japonais, aussi surprenant froid que chaud avec son riz et son maïs soufflé ! Je l'adore en boisson fraîche, avec son goût de pop-corn, il a de quoi étonner les papilles !

Laissez donc infuser le thé dans la carafe au frigo pendant une heure ou plus. Avec les thés aux fruits et les tisanes, vous pouvez ajouter le jus d'un demi citron. Lorsque vous vous servez, rajoutez de l'eau dans la carafe. Ainsi, vous aurez du thé pour toute la journée ! Il est bien sûr possible d'y ajouter un peu de sucre selon votre goût, et de diluer dans un peu d'eau fraîche selon l'intensité de l'infusion.



Une recette facile et aux possibilités quasi-infinies. Ca tombe bien, l'été n'en a pas fini de nous assoiffer !




Autres boissons désaltérantes dans la Cuisine des Frangines :

- Boisson rafraîchissante pour été en avance

Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #De saison, #Cru et vegan

Repost 0

Publié le 14 Juillet 2006

Samedi 15 juillet, c'est la traditionnelle Fête de la Tomate à Carouge. Dès 10 heures, produits du terroir et même animaux de la ferme seront au rendez-vous à la rue Blavignac. Une bonne occasion pour découvrir la tomate sous toutes ses formes.



Si ce fruit-légume est présent toute l'année en supermarché, ce n'est malheureusement pas pour le meilleur du goût... Elevées sous serre, hors sol, les tomates sont bien souvent plus qu'insipides. C'est le moment de déguster de vraies tomates, qui ont poussé en pleine terre, qui ont rougi sous le soleil torride de ces dernières semaines et qui ont le goût... de tomate !

Pour l'occasion, voici une recette toute simple, rapide et customisable à l'envie de tarte à la tomate.


Sur une pâte (brisée ou feuilletée selon votre goût), répartir quelques belles cuillérées à soupe de moutarde en grains.




Puis ajouter (ou non) un peu de fromage râpé, les tomates découpées en rondelles, et de la mozzarella (en fondant, elle se liera avec l'eau des tomates et empêchera ainsi la pâte de ramollir !).



Une belle mozzarella bien fraîche et onctueuse (surtout si c'est une vraie au lait de bufflonne) se défait très facilement en filaments. Et elle est bien meilleure comme ça que sauvagement découpée en cubes géométriquement irréprochables !
Ajouter encore un peu de fromage râpé, des herbettes (origan pour cette fois), un peu de sel, un filet d'huile d'olive, pourquoi pas des filets d'anchois ou de sardines...
Et hop ! Au four pour une demie-heure environ, à 200°C.

Servie chaude, tiède ou même froide, avec une belle salade verte, c'est un parfait petit repas d'été.

 

 
 
 
Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #De saison, #Miams salés

Repost 0