Publié le 24 Août 2005

Voici la première recette de Vos Miams, et pas n'importe laquelle ! Une création exclusive signée Raphaël.

Salade méli-mélo


Cette salade chaude se veut une initiation au sucré-salé pour celles et ceux qui ne sont d’ordinaire que peu porté-e-s sur ce type de cuisine. La recette est dans l’ensemble assez simple mais restera assez fastidieuse à préparer pour les néophytes (compter 15 minutes environ).



Ingrédients
(pour 2 personnes) :

-         Mâche [ou doucette…]

-         4 carottes

-         1 grappe de raisin blanc sucré (type muscat d’Alexandrie par exemple)

-         10 olives noires

-         1 tomate bien mûre

-         2 petites tranches de pain

-         8 g de roquefort

-         Une cuillère à café de confit de pétales de roses

-         Huile d’olive et huile de pépins de raisin

-         Vinaigre balsamique

-         Poivre blanc et fleur de sel


  1. La vinaigrette

Pour cette salade où l’enjeu est de créer une saveur d’ensemble oscillant entre le sucré et le salé, une vinaigrette simple, à l’italienne, s’impose. Le vinaigre balsamique, en l’occurrence, se prête bien à ce type de recettes.


Mélanger 4 cuillères à soupe d’huile d’olive avec une cuillère à soupe de vinaigre balsamique. Après avoir équeuté la mâche, fatiguer celle-ci avec la vinaigrette. Ajouter une pincée de poivre blanc et une pincée de fleur de sel (ou de sel à défaut).

  1. La garniture

Pour créer une harmonie juste entre le sucré et le salé, la garniture ne sera pas assaisonnée. Le « côté salé » de la salade s’exprimera donc exclusivement au travers de la vinaigrette.

 
Eplucher les carottes et les couper en fines lamelles. Dans une poêle, mettre deux cuillères à soupe d’huile d’olive et deux cuillères à soupe d’huile de pépin de raisin et porter à haute température. Saisir les lamelles de carotte pendant deux à trois minutes puis ôter celles-ci du feu, sans baisser la température. De la même manière, faire rôtir les grains de raisin mais pendant une minute seulement. Baisser à feu doux, remettre les lamelles de carotte au raisin et ajouter les olives. Laisser mijoter la garniture dix minutes à couvert.

  1. Le toast

Le toast, parce qu’il éveille le palais aux vraies saveurs de la cuisine sucré-salé, est la touche finale de cette salade. Il doit impérativement être servi chaud pour que le roquefort se mélange au confit de fleur.


Pendant que la garniture mijote, couper la tomate en huit et la répartir dans chaque assiette. Une fois la garniture cuite, la sortir du feu et la laisser refroidir cinq bonnes minutes avant de l’incorporer à la salade. Garder par ailleurs le jus de cuisson dans la poêle puis porter de nouveau celle-ci à haute température. Une fois chaude, faire griller les deux tranches de pain dans le jus (environ une minute de chaque côté) puis les retirer du feu. Tartiner les toasts ainsi obtenus du confit de pétales de rose [ou confit d’autres fleurs à défaut] : mettre une demi cuillère à café de confit par toast. Dans la foulée, pendant que les toasts sont chauds, ajouter un carré de roquefort – préalablement coupé – sur chacun et servir. 

Le fromage fondra quelque peu, se mélangeant ainsi avec le confit, donnant ainsi la touche finale à cette salade aux saveurs croisées de sucré et de salé. Bon appétit !




Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Miams salés

Repost 0

Publié le 24 Août 2005


Tester des recettes, en inventer de nouvelles, essayer de faire de belles photos, rédiger des articles, tout cela prend beaucoup de temps. Notre envie est de partager nos recettes et nos expériences culinaires. C'est pour cela que nous mettons le résultat de notre travail gratuitement à votre disposition, et comme nous n'aimons pas la pub, ce blog n'est ni rémunéré ni sponsorisé d'aucune manière que ce soit.

En échange, nous demandons le simple respect de nos droits d'auteurs.

Ainsi que nous indiquons la source de chaque recette ou photo qui n'est pas de nous, nous vous demandons d'indiquer systématiquement et clairement le nom de notre blog et son adresse si vous reprenez (entièrement ou partiellement) dans un forum, dans un blog, sur un site, un support écrit ou n'importe quel autre média une recette, un texte ou une photo provenant de ce blog. Un petit e-mail d'avertissement serait également apprécié !

Notre site est mis à disposition sous un contrat Creative Commons. Merci d'en prendre connaissance si vous désirez reprendre image ou texte de notre blog.

Un grand merci d'avance pour ce respect de notre travail.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Vie du blog

Repost 0

Publié le 23 Août 2005

Ca donne envie, non ?
Si vous aussi vous pensez qu'il vaut mieux faire envie que pitié, suivez les conseils que voici:



 
Sur une pâte brisée (maison, c'est meilleur, évidemment. Mais si vous êtes pressé - ou vraiment nul - on ne vous en voudra pas d'utiliser une pâte toute prête... Enfin, on essaiera...), tartinez 3-4-généreuses cuillerées à soupe de crème d'amandes, puis déposez délicatement des moitiés de pruneaux bien mûrs (ceux-là viennent du jardin !), le ventre à l'air.

ATTENTION ! En Suisse, ce que que nous appelons "pruneaux" ne sont pas des pruneaux secs mais bien des prunes fraîches appelées "quetsches" en France !

Confiez votre tarte à un four digne de confiance pour  une quarantaine de minutes (200-220°C, pas plus, la crème d'amandes "mousse" si elle a trop chaud).



La crème d'amandes se désaltère avec le jus des pruneaux durant la cuisson, ce qui laisse libre cours aux envies de croustillances de la pâte et permet à la tarte d'être moelleuse à souhait...
 
Miam... !



Enfin, on vous a pas attendu, hein !




 

 

Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #De saison, #Les Douceurs

Repost 0

Publié le 22 Août 2005

Nous sommes deux soeurs, même pas jumelles, d'origine valaisanne mais exilées à Genève.
 
undefined 
     San, qui mitonne, teste, photographie et rédige le blog      
Aurélie, qui mitonne et teste
 
  
Gourmandes et gourmettes, nous adorons cuisiner, découvrir de nouvelles saveurs, fouiner sur les marchés, dans les petites épiceries, et feuilleter avec envie les beaux livres de cuisine...
 
Pourquoi ce site ?

Tout simplement pour partager avec vous nos recettes, nos découvertes, nos coups de coeur et nos ras le bol. Nous voulions un site simple et beau, avec des photos qui donnent envie. Mais surtout, nous tenons à ne présenter que des recettes que nous avons testées, recettes personnelles ou provenant de livres ou d'autres sites.

Ce site est aussi l'occasion de montrer à tous ceux qui nous disent que "Cuisiner, c'est pénible, ça prend du temps et c'est cher" que bien au contraire, la cuisine peut être amusante, rapide, saine et bien moins chère que la plupart des "plats tout prêts à consommer".
Oui, avec un budget étudiant et peu de temps, on peut s'amuser en cuisinant de bons petits plats !
Alors, pour les pupilles et les papilles, bonne visite ! Et n'oubliez pas de nous donner vos avis si vous testez nos recettes, et de nous laisser un petit mot si vous avez apprécié la balade. ; )

                         undefined

 

 

EDIT 2015 : Le temps a passé depuis le début de ce blog (10 ans !!!) et les frangines ne sont plus étudiantes. La "petite" est retournée en Valais, pour y cultiver son potager. La "grande", restée à Genève, est devenue maman.
Mais la passion pour l'alimentation et les bons produits perdure, l'importance de communiquer à ce sujet également. Partager, sensibiliser, échanger, témoigner, transmettre. Des valeurs qui nous tiennent à coeur et qui, nous l'espérons, saurons vous toucher.

 


Pour voir les articles et reportages sur la Cuisine des Frangines, c'est par là : Ils ont parlé de nous.

Petit bilan pour les deux ans de La Cuisine des Frangines.


 

Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.
 

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Vie du blog

Repost 0