Publié le 29 Décembre 2005

Ca y est ! Les 60 recettes de desserts au chocolat participant au concours sont en ligne sur Epicurien.be.

N'hésitez pas à y faire un tour, ça vaut le déplacement: il y a de véritables chefs-d'oeuvre !
Et n'oubliez pas... votez pour votre recette préférée !  (Il faut aller tout en haut à droite et cliquer sur "Voter pour cette recette !").

Au cas où... la nôtre est ici... mais vous la connaissez déjà, n'est-ce pas ? ;)



Petit plus, pas négligeable du tout: en votant, vous risquez.... de gagner un exemplaire du magnifique Larousse du chocolat de Pierre Hermé... rien que ça !


Alors: lisez, dégustez, régalez-vous et... votez ;)

Bon Appétit !



Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Evénements gourmands

Repost 0

Publié le 25 Décembre 2005


A t
ous, habitués de la Cuisine des Frangines ou visiteurs imprévus, nous souhaitons de très belles (et bonnes) fêtes de Noël !




Merci à tous pour votre soutien et vos messages qui ont fait de ce blog, après 4 mois d'existence seulement, un véritable lieu d'échange gourmand ;)



Pour le réveillon, voici une recette (que nous avouons ne pas avoir encore testée avec une dinde...) envoyée par Huck Finn. Qui a dit que la cuisine était quelque chose d'ennuyeux ?


La dinde au Whisky, façon québécoise


Etape l :
Acheter une dinde d'environ 5 kg pour 6 personnes et une bouteille de whisky, du sel, du poivre, de l'huile d'olive, des bardes de lard.

Etape 2 :
Barder la dinde de lard, la ficeler, la saler, la poivrer et ajouter un filet d'huile d'olive.

Etape 3 :
Préchauffer le four a 180°C, pendant dix minutes.

Etape 4 :
Se verser un verre de whisky pendant ce temps-là.

Etape 5 :
Mettre la dinde au four dans un plat à cuisson.

Etape 6 :
Se verser 2 autres verres de whisky.

Etape 7 :
Mettre le vour à 200 °C pendant 20 binutes pour la zaisir.

Etape 8 :
Se bercer 3 berres de whisky.

Etape 9 :
Après mettons une debieurre, fourrer l'ouvrir et surbeiller la puisson de la tinde.

Etape 10 :
Brendre la pouteille de biscuit et s'enfiler une bonne rasade derrière la brabate - non - la trabate!

Etape 11 :
Après environ, bouof... une debieurre de blus ou moins, pencher en direction du vour et s'y rendre.  Oubrir la criss de borte du pour et rebourner, mettre l'autre bord- l’asti de guinde. Mettons.

Etape 12 :
Se pruler la main -f...- avec la tabarnak de borte du vour en la rafermant - ciboere de bâtard.

Etape 13 :
S'ass...-woyons- s’ass...-ben woyons- s'ass...- woyons, c'qu'al'est, sti! - s'asse...woere- bon!-  s'a griss de chaise et se reverder 5 ou 6 whisky de verre... ou le gontraire- ou... cares.

Etape 14 :
Buire - non - suire - non - cuire - non – ah ben oui, c'est ca : cuire -la bingue bandant 4 heures. 4 heures. Z'est ca.

Etape 15 :
Et hop....pelai..e, 5 berres de plisse !  Ca vait du bien barou ça passe.

Etape 16 :
ttttttttttirer le four-re de la dinde.

Etape 17 :
Se rebercer une tite corchée de puisky - bas trop - tention, zussun droigt ? wop attention- wopokay merci de rien.

Etape 18 :
Là mon chum, on vazzayer de-suimoabenla- zortir le bour de la-woyons- de caliss m’a tu l'dire- de woyons- de pinde, ça y est! s'cuse,voulais pas dire "de pinde", ce voulais dire, c’est: zordir le dinde de-c'est ca: de dinde- de dinde de nouveau, parce que, laisse-moe faire là, non laisse-moe faire, non gar-moe ben, bon OK, fais-le donc.

Etape 19:
Rabasser la dinde qui est, hoonnnn, tombée bar derre. L'ettuyer avec une... -non, l’aut' porte- avec un linge a vesselle et ladeposechappewopelaieoke sur un blat, ou une assiette, ou on s'encriss...

Etape 20:
Se péter la gueule a cause du gras sur le cushion floor - non -les tuiles de chose- de brelart, genre de zeremiquecommonpourraitdire- anyway le plancher sti de la puisine et essayer de se relever pour serass... -woyons- se rass... -s’ra pas long- serassss...ssayer. Pas grave.

Etape 21 :
Décider qu'on est aussi ben a terre, ah pis venir la pouteille debouisky, quins.

Etape 22 :
Ramper jusqu’au lit et torpir ziss un tipeu, polontan, issintipeupimouettkerect.

Etape 23 :
Le lendemain midi, manger la dinde froide avec une bonne mayonnaise et prendre l'après-midi pour nettoyer l'esti bordel que t'as fait dans l'cuisine la veille.



Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Vie du blog

Repost 0

Publié le 19 Décembre 2005

Cette recette, que j'ai créée pour le Grand Concours du Chocolat PH10, se veut un retour aux sources du chocolat. Je l'ai voulue simple et accessible à tous. Elle est rapide et invite à la générosité, parce que c’est comme ça que nous aimons le chocolat !


Ses particularités:

L'ingrédient utilisé en plus grande quantité est... le chocolat ! Nous recommandons de choisir un chocolat à 65 % de cacao au minimum.

Le piment d'Espelette et la girofle lui confèrent les notes chaudes et piquantes que devait avoir le breuvage originel.

Le beurre demi-sel et le sucre de canne renforcent la saveur corsée du chocolat, et révèlent tous ses arômes.




La recette pour 4 ramequins


Assembler 200 grammes de chocolat et 70 grammes de beurre demi-sel, sereinement fondus à bain-marie tempéré.

Battre sans s'apitoyer 4 oeufs et 70 grammes de sucre de canne et les mêler à l'alliage cacaoté.

Ajouter 50 grammes de farine en nuage gracieux, une chatouilleuse cuillère à café de piment d’Espelette et une pincée de poudre de girofle.

Répartir sans bousculade dans les ramequins, beurrés et parés de nimbes enfarinés ou sucrés pour pouvoir les démouler.

Confier au four ardent (220°C) 8 à 10 minutes, tout en veillant à ce que le coeur ne s'endurcisse précocement.

Ils seront livrés sans tarder à la béatitude du palais des convives ravis, qui, les yeux fermés, jureront définitivement fidélité à Quetzalcoatl !


Pour un joli contraste chaud-froid, vous pouvez servir ce coulant avec de la glace. Nous recommandons par exemple une glace maison vanille-miel-cannelle, qui s’accorde tout particulièrement avec les saveurs de ce dessert.


Bon appétit !





Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Chocomania, #Les Douceurs

Repost 0

Publié le 18 Décembre 2005

Il y a quelques semaines, en nous promenant sur blog-appétit, nous avons découvert le Grand concours du chocolat organisé par Laurent du site Epicurien.be:

A gagner, 3 exemplaires du gigantesque (600 pages et 2 kilos !) livre PH10 de Pierre Hermé:



Pour la meilleure recette au chocolat - jury de professionnels de la chocolaterie
Pour la plus belle photo - désignée par un photographe culinaire
Pour la recette préférée du public - selon les votes des internautes (toutes les recettes seront publiées sur Epicurien.be dès le 26 décembre)


Sans trop y réfléchir, nous nous sommes inscrites. Il semblait évident que nous devions y présenter notre recette fétiche: nos coulants au chocolat ! Mais il leur fallait pour cela un petit plus, quelques améliorations dignes d'un tel concours.
Nous nous sommes alors mises à réfléchir, à tester et surtout... à goûter et re-goûter encore ! - Merci à VinX et PhiloX pour leurs papilles acérées et leurs conseils éclairés ;)

Après avoir déjà vu quelques merveilles concoctées par les "concurrents", nous doutons réellement avoir la moindre chance ! (Voir par exemple les magnifiques larmes chocolatées de Débo et la bûche fabuleuse de Véro ).

Enfin, voici notre recette !

N'hésitez pas à la tester, elle est... comment dire... monstrueuse !


Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Evénements gourmands

Repost 0