Publié le 10 Février 2006

Le premier essai de pâte à tartiner maison a été plus que concluant: ce fut un véritable succès ! Très chocolaté, pas trop gras, fondant, avec des petits morceaux de noisettes... Son seul défaut: contrairement à son équivalent commercial, il n'est pas écoeurant du tout. Je vous laisse deviner en quoi c'est un défaut !

En adaptant la recette de Trish, j'avais pensé à différentes variantes possibles (au chocolat au lait pour les enfants, avec moins de lait condensé pour les adultes...) mais je m'étais aussi souvenue de ça:


 

Une pâte à tartiner au lait que j'avais achetée "Au pain quotidien", très bonne mais un peu trop chère pour renouveler régulièrement le stock...

Après le chocolat chaud au chocolat blanc, cela semblait évident. J'ai donc aussitôt tenté la pâte à tartiner au chocolat blanc !


200 grammes de chocolat blanc fondu auquel on ajoute 250 grammes de beurre (ou de margarine), 65 grammes de poudre d'amandes et entre 30 et 50 cl de lait condensé sucré, selon que vous aimiez votre pâte très sucrée ou un peu moins (cette fois, j'en ai mis 40 cl).

Une version sans poudre d'amandes est aussi tout à fait possible, mais personnellement, je trouve que cela donne une texture (et un goût) très agréable à la pâte.



 

Le résultat est absolument délicieux !
Le mélange chocolat blanc - lait condensé - amandes est une merveille...

On peut également remplacer les amandes par de la noix de coco en poudre, et certains y mettent aussi des zestes d'oranges. Toutes les variations son possibles, alors n'hésitez pas à tester. Ma version préférée du moment ? Avec du praliné... c'est terrible !

Dommage qu'il n'y ait qu'un petit-déjeuner par jour... Notez, il y a le goûter aussi ;)
 
 
 
Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

 

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Chocomania, #Les Douceurs

Repost 0

Publié le 8 Février 2006

Début janvier, un drôle de nouveau jeu débarquait dans la blogosphère culinaire. Lilizen lançait sa rubrique "Ca allait à la poubelle" et comme l'idée a plu, une galerie alimentée par de nombreux bloggeurs et bloggeuses est née.

Dis-moi ce que tu jettes, je te dirais qui tu es ?



Etonnamment, c'est à peu près à la même période que mon immeuble fut enfin doté d'un collecteur de déchets organiques. Il faut dire que j'attendais ça depuis longtemps. Lorsque j'habitais à la campagne, le compostage était un geste naturel, forcément plus facile qu'en ville me direz-vous ? Et bien pas forcément. L'Etat de Genève mène une vraie politique de tri et de recyclage, et dans cette optique, organise le ramassage et la transformation des déchets organiques. Des collecteurs sont installés dans (presque) chaque immeuble, et un petit bac à compost est offert aux habitants.



Les déchets ainsi récoltés serviront à produire du biogaz qui sera ensuite transformé en électricité, mais deviendront également du terreau de très bonne qualité.
Ca en vaut la peine, non ?




En voyant les nombreuses contributions au "Ca allait à la poubelle", j'ai remarqué que la plupart sont des déchets compostables.

Je me pose et vous pose donc la question: quid du compost chez vous ? Est-ce que tout ça fini vraiment à la poubelle ?




Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.


Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Dans la cuisine

Repost 0

Publié le 6 Février 2006

Brrrr.... Il fait toujours aussi froid et il semblerait que l'on ne puisse pas se nourrir uniquement de chocolats chauds (quoique cela reste à prouver !), c'est donc le moment de passer aux choses sérieuses: de vrais repas d'hiver !

Adeline m'en avait donné envie il y a quelques mois déjà, puis quelques culino-bloggeuses s'y étaient mises à leur tour, sur les traces d'Omelette, pour ne pas la citer.

Ce soir c'est donc.... Vacherin Mont d'Or au four !



Cet étrange fromage dans sa boîte d'épicea a obtenu l'AOC en 2003. Sa production ayant lieu sur des alpages à la frontière franco-suisse, chacun aura sa petite histoire et ses arguments pour vous convaincre de sa réelle apartenance culturelle à l'un ou l'autre de ces deux pays... Ce qui est sûr, c'est qu'il est produit dans la région de la vallée de Joux et du Jura vaudois et surtout, que c'est sacrément bon !

Pour les rabats-joie du diététiquement correct et les aigris du régime, le site officiel annonce d'emblée:

"Mesdames et Messieurs les diététiciens, du point de vue nutritionnel, le Vacherin, comme la plupart des fromages, est un aliment équilibré"


Plus de complexe donc, passons à la recette !


Commençons par faire cuire des pommes de terres à chaire ferme. Habiller la boîte d'épicea dans une ou deux couches d'aluminium, en laissant le sommet ouvert. Piquer le fromage, y insérer (ou non) quelques gousses d'ail et un peu de vin blanc.



Et zou ! Au four préchauffé à 200°C pour 25 minutes.
Nous avons fait revenir des lardons puis un oignon émincé avant d'y ajouter les pommes de terres cuites et découpées en rondelles.



Une fois le fromage prêt, il suffit d'y plonger une cuillère à soupe et de laisser le fromage couler sur les pommes de terre....



Bon Appétit !


Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Recettes suisses et Terroir valaisan

Repost 0

Publié le 5 Février 2006

Dimanche glacial et brumeux...
Viiiiiite ! Un chocolat chaud pour réchauffer tout ça !
Aller jusqu'à la chocolaterie la plus proche ? Soyons raisonnables, elles sont presque toutes fermées le dimanche, et il fait bien trop froid !
Non, c'est un chocolat chaud à domicile qu'il nous faut. Et là, nous avons du choix !


Un classique, tout simple mais délicieux:



Une version à l'ancienne avec du sucre de canne:



Une nouveauté au chocolat blanc, originale et surprenante - parfaite avec des madeleines, natures ou au thé vert ;)



Un mélange détonnant (roucou, bois d'Inde et piment de Cayenne), qui du coup, réchauffe vraiment - nous y sommes accros depuis l'hiver passé, c'est tout simplement divin ! Et vous savez combien nous apprécions le mélange chocolat-piment...



Effet à retrouver en ajoutant ce sucre diaboliquement délicieux à un chocolat chaud tout simple:



Faire venir la chocolaterie chez soi, avec un vrai mélange de chocolatier - et pas n'importe lequel, notre préféré !



Mais bien sûr, pour retrouver toute l'onctuosité d'un vrai "cioccolata calda" italien, celui où la petite cuillère tient debout toute seule, il faudra faire fondre vos plaques de chocolat !

Plonger dans le monde du chocolat chaud et découvrir l'art d'utiliser une chocolatière, c'est par ici:



Et bien sûr, plein de recettes de chocolats chauds ! Vous n'y résisterez pas ; )


Et vous, quels sont vos chocolats chauds préférés ?



Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Chocomania

Repost 0