Publié le 23 Février 2006

Dans la journée, nous atteindrons les 30'000 visiteurs uniques ! C'est pour nous le plus beau cadeau possible pour  cet anniversaire de mi-année. Jamais nous n'aurions osé imaginer cela possible quand, il y a 6 mois de cela, nous nous lancions bien naïvement dans la grande aventure du blog culinaire.

Sans prétention aucune, nous voulions créer un petit endroit simple et chaleureux, où partager nos expériences culinaires, nos tests et nos coups de coeur (et de sang ! ). Nous avons découvert une véritable communauté gourmande, pleine de partage et de rencontres avec des passionnés passionnants !


Six mois pour notre blog, c'est:

  • 123'000 pages visitées par bientôt 30'000 visiteurs uniques

  • 56 articles qui ont suscité 445 commentaires

  • 2 exhibitions télévisuelles (une désastreuse pas vraiment consentie et une très sympatique !)

  • 95 abonnés à notre newsletter

  • Une quatrième place au Prix du Public du concours du chocolat d'Epicurien


Mais c'est aussi et surtout plein de lecteurs, fidèles ou temporaires, de tous horizons. Si 60% de nos visiteurs sont français et 20% suisses, il y a aussi des visites de Belgique, d'Italie, d'Espagne, d'Angleterre, d'Irlande, de Suède, du Canada, des Etats-Unis, du Mexique, du Japon, de Chine, de Thaïlande, d'Algérie, du Maroc, du Sénégal et du Gabon !


Merci à vous tous, pour votre intérêt et votre soutien. C'est vous qui nous donnez envie de continuer !

Merci aussi à tous les bloggeurs de la communauté Blog-actu, pour tous les bons moments passés sur vos sites ;p


Mais enfin, qui sera le 30'000ème visiteur ???
Peut-être vous !



Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Vie du blog

Repost 0

Publié le 21 Février 2006

Cette semaine, ARTE rediffuse un feuilleton-documentaire intitulé: Alain Ducasse au Plaza Athénée.

Cinq épisodes qui, côté cuisine et côté salle, nous plongent dans l'univers fascinant et fourmillant du Plaza Athénée, à la rencontre de chefs, commis et pré-apprentis qui y officient avec passion et application.


Image : Arte

C'est tous les soirs dès 20 h 15, pour une petite demie-heure dans les cuisine d'un restaurant 3 étoiles.

Plus de détails, une interview et une recette d'Alain Ducasse et des liens sur le site d'Arte !



Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Miam' culture

Repost 0

Publié le 20 Février 2006

Faire sa pizza maison, c'est rapide, simple et chacun peut choisir sa garniture, abondante et de qualité (ce qui est loin d'être le cas de la plupart des pizze du commerce...).
Habituellement, nous utilisons de la pâte à pizza toute prête (on en trouve de bonne qualité, en boule ou déjà abaissée). Mais en fait, la pâte à pizza, c'est une simple pâte à pain !
Ce week-end donc, avec un petit peu plus de temps devant nous, nous avons testé la recette de La nonna La cucina La vita.

Pour deux belles pizze:

Dans un saladier, disposer 500 grammes de farine en fontaine.



Diluer 30 grammes de levure fraîche dans 80ml d'eau tiède et verser au centre de la fontaine (nous n'avons pas ajouté de sucre comme conseillé, pour que les levures attaquent l'amidon et pas le sucre, ce qui rendra la pâte légère et croustillante). Répartir un peu de farine sur le liquide et laisser reposer, recouvert d'un torchon, dans un endroit chaud. Quand le mélange fait des bulles, c'est prêt.


 
Ajouter 160 ml d'eau tiède, éventuellement 2-3 cuillères à soupe d'huile d'olive (ce que nous n'avons pas fait, à nouveau pour que la pâte soit bien croustillante: le gras imperméabilise la pâte, qui ne perd plus suffisamment d'eau à la cuisson et se ramollit donc plus facilement) et un peu de sel.

Les choses sérieuses commencent maintenant: le pétrissage ! 10 minutes, pas moins, et de manière vigoureuse s'il vous plaît: tirez, écrasez, jetez malaxez, repliez... N'épargnez rien à la pâte, pour qu'elle devienne bien lisse et élastique !


La laisser ensuite récupérer de ses émotions dans un endroit chaud, à nouveau à couvert, et pendant une bonne heure au moins. Elle va gonfler, gonfler ! Et c'est tout l'air qu'elle contiendra qui la rendra bien croustillante.

Séparer ensuite la pâte en deux et l'étendre délicatement, directement sur la plaque avec les poings ou les doigts. Surtout, ne pas l'étendre au rouleau ! Vous chasseriez tout l'air et la pâte gonflera moins: le résultat sera plus compact.

Comme vous pouvez le voir, nous n'avons pas encore le coup de main du pizzaiolo, pour faire tourner la pâte en l'air et la rendre bien fine et régulière.. Il nous faut encore un peu d'entraînement !


Pour la cuisson, il faudrait normalement une température d'environ 400°C !!! Comme nous n'avons pas de four à bois dans notre cuisine, il faut préchauffer le four au maximum, et y glisser une plaque de cuisson. Une fois que celle-ci est bien chaude, y glisser la pizza et la cuire 20-25 minutes, jusqu'à ce que la garniture et la pâte soient prêtes.

Le résultat ? Une pâte presque comme à la pizzeria: croustillante et légère. Encore un peu trop épaisse, mais promis, nous nous entraînerons au lancer de pâte à pizza ; )



Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.


Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Les Pains

Repost 0

Publié le 13 Février 2006

A en croire le programme télé de ces derniers jours en tout cas !
Petite revue d'images et impressions en vrac.


Jeudi soir, Envoyé Spécial sur France 2, rediffusion d'un reportage intitulé L'Ecole des recettes, déjà diffusé fin juin 2005.

Les cours de cuisine font fureur, et les concepts ne manquent pas. Apprendre à cuisiner chez un grand chef, histoire d'épater les amis, et même les inviter directement à l'issue du cours pour déguster ensemble les fruits de vos efforts. Cours de cuisine réservés aux célibataires, ou comment rencontrer l'âme soeur une cuillère en bois à la main, mais aussi cours pour entreprise: plonger le nez dans la même marmite que vos collègues, il paraît que ça rapproche !
Les participants sont heureux, prendre des cours de cuisine, ça fait bien. Et les organisateurs ne s'en plaignent pas: c'est un marché qui rapporte.


Samedi début de soirée, Le Forum des Européens sur ARTE, Touche pas à ma bouffe ! débat et petits reportages sur le thème du Patriotisme culinaire, en direct de Lyon. (Emission visible depuis internet)

Défendre les traditions culinaires régionales, les bons produits, je suis évidemment pour, et plutôt deux fois qu'une ! Mais l'agressivité et l'arrogance de Perico Légasse, l'invité du soir, m'ont fortement choquée. Encore plus virulent que le fameux "vous ne pouvez guère faire confiance à des gens qui cuisinent aussi mal?"
de Chirac, Monsieur Légasse n'a cessé de cracher sur l'Angleterre, arguant qu'elle n'a "ni terroir ni tradition" et qu'elle n'est qu'une porte par laquelle les américains déversent leur malbouffe (pour le retranscrire de manière polie) sur l'Europe. Selon lui, en plus d'être les pires cuisiniers du monde (les seuls restaurants potables de Londres sont évidemment ceux tenus par des français...), les anglais sont de mauvais européens qui feraient mieux de laisser les "vrais européens" (les français et les allemands donc) construire entre eux leur petite union...
Bref, vous l'aurez compris: en dehors de la VRAIE cuisine française (car attention, il y a des "fausses" cuisines françaises !), point de salut.
Tant de suffisance, de chauvinisme exacerbé et de brutalité, ça fait peur... Dénigrer tout ce qui n'est pas français n'est sans doute pas la meilleure manière de défendre ses traditions culinaires.


Samedi 19h00, L'Ecole des Chefs sur la TSR, comme tous les samedis.

Depuis quelques épisodes chez Roland Pierroz, plus à l'aise avec les deux compères que ses prédécesseurs !
Soupe de poissons et langoustines, petits croûtons à la rouille. Emission (et donc recette en images et en rires) visible comme toutes les autres de la série ici.


Dimanche soir, Zone Interdite sur M6, La cuisine au coeur de la maison, rediffusion le 15 février à 00h45.

Plusieurs reportages: le fooding, la pause déjeuner et le développement de la pièce, à nouveau au centre de la maison.

Le fooding (contraction de food et de feeling) est la nouvelle cuisine à la mode. Evènements genre happening d'art contemporain, soirées privées où la jeunesse dorée se bat pour le dernier petit verre du plateau, palaces et autres restaurants gastronomiques: c'est un véritable phénomène de société. Il faut découvrir de nouvelles saveurs, ré-inventer les plats traditionnels, si possible de manière très conceptuelle telle la "choucroute imaginaire". C'est ludique, drôle mais surtout très tendance. La cuisine devient technique, s'élabore en laboratoire avec éprouvettes, azote liquide et sauce à la seringue. On dépressurise le chocolat et ce qui a la forme d'oeufs brouillés est en fait une glace goût bacon... Onanisme intello-culinaire, on ne sait pas toujours où placer la limite du génie et du foutage de gueule. Déguster ces inventions est une expérience, la mise en scène est fondamentale et les manger correctement nécessite de longues explications, un mode d'emploi. C'est étonnant, c'est différent, mais assez limité je pense: il faut être prêt à payer pour un concept et une expérience plus que pour réellement manger. A tenter, pourquoi pas, puisqu'il paraît que le phénomène se démocratise.

Petit clin-d'oeil aux bloggeuses: on y a vu la cuisine de Trish Deseine. Ses enfants et ses amis lui servent de cobayes, pas toujours très enthousiates d'ailleurs ; )

A retenir de cette émission: c'est le grand retour de la cuisine. Les enfants de la génération 68 n'ont pas appris à cuisiner, leurs mères s'étant libérées de ce qu'elles considéraient comme un fardeau et un asservissement de la femme. Aujourd'hui, la cuisine
est passée au rang des loisirs, sert à briller en société et même d'arme de séduction !  L'angoisse nouvelle de ne pas savoir cuisiner expliquerait l'engouement pour les cours ainsi que l'explosion de l'édition des livres culinaires.


Et celle des blogs gourmands ?




Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.



Voir les commentaires

Rédigé par San des frangines

Publié dans #Miam' culture

Repost 0