Publié le 22 Avril 2006

Comme tous les samedis, c'était le jour de l'Ecole des Chefs !

Après quelques émissions chez Roland Pierroz :


Photo [TSR]

Nos deux compères ont poursuivi leur entraînement culinaire chez Philippe Chevrier :

Photo [TSR]

La dernière recette proposée par celui-ci était...


Photo [TSR]

Un biscuit coulant au chocolat et sa glace à la vanille.


La semaine prochaine, l'émission continue chez le "cuisinier 2006" désigné par le GaultMillau : le valaisan Didier de Courten.
A suivre donc !

Et comme d'habitude, vous pouvez voir ou revoir toutes les émissions et vous trouverez toutes les recettes déjà présentées sur le site de l'émission.



Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Miam' culture

Repost 0

Publié le 20 Avril 2006

Comme promis, voici la suite des MAPexpérimentations !

J'avais envie d'un pain à la farine bise, mais légèrement amélioré, avec un p'tit quelque chose en plus. En changeant simplement quelques éléments, on arrive souvent à des résultats très intéressants. Voici donc ma version du jour du pain aux noisettes !


Dans la cuve de la MAP, j'ai fait une poolish habituelle, mais avec de la farine bise : 15 cl d'eau, 150 grammes de farine et 1 cuillère à thé de levure sèche.
4-5 heures après, j'y ai rajouté 19 cl d'eau, 1 1/2 cuillère à soupe de beurre, 1 cuillère à soupe de miel (à la place du sucre), 450 grammes de farine (comme il ne me restait plus assez de farine bise, j'ai complété avec de la farine d'épeautre), 1 cuillère à café de sel et encore 1 cuillère à thé de levure sèche.

J'ai lancé la MAP sur le programme de base et je l'ai laissée travailler.
Après le premier pétrissage, j'ai ajouté deux belles poignées de noisettes que j'avais grossièrement concassées dans un pilon.
A la deuxième levée, j'ai sorti la pâte (bien lisse et souple), je l'ai façonnée, déposée sur un plat et l'ai laissée lever encore 35-40 minutes.
Quelques coups de couteau à sa surface et hop ! Au four à 210°C pour 35-40 minutes
(baisser la température après une vingtaine de minutes si le pain colore trop vite), sans oublier le ramequin rempli d'eau au fond du four.


Le pain est beau et vraiment délicieux, moelleux et bien aéré. Je crois que je vais continuer à substituer le sucre par du miel, il donne un arôme incomparable à la mie, et les noisettes sont un petit plus gourmand non négligeable dans les tartines du petit-déjeuner.
Je me réjouis de le tester ce soir avec un peu de fromage de chèvre...





Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Les Pains

Repost 0

Publié le 18 Avril 2006

Pour les quelques téméraires qui ont tenté leur chance, voici la réponse en image :

Le Kesako était... un Matcha Dorayaki !

Il s'agit d'un gâteau japonais, qui ressemble un peu à un pancake, au thé vert. C'est fondant et absolument délicieux !
Ooishigal n'était pas loin puisqu'elle avait deviné qu'il s'agissait d'une douceur au thé vert .


Et pour rester dans les gourmandises au matcha, voici notre découverte du week-end pascal (merci Laurence !), une nouveauté d'un de nos chocolatiers préférés :

du chocolat à la poudre de thé vert !


On en a rêvé, Monsieur Paganel l'a fait !

Non, vous ne rêvez pas : ce chocolat est bien vert !

C'est visuellement assez déconcertant, les non-initiés au matcha doivent trouver cela encore plus étrange.



En bouche, le matcha est très présent (la poudre est intégrée à une fine couche de couverture) puis se mélange aux arômes du chocolat noir. Une expérience qui réveille les papilles et un chocolat particulièrement addictif pour deux accros au matcha et au chocolat comme nous !


Les recettes au thé vert sur notre site :

- Petits fours au thé vert et aux amandes
- Madeleines au thé vert
- Cupcakes matcha-chocolat blanc




Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Les Douceurs

Repost 0

Publié le 14 Avril 2006

Amatrices de nourriture asiatique et japonaise en particulier, nous allons de temps en temps (mais pas trop souvent quand même, parce que les produits importés ont tendance à faire mal au budget...) faire le plein chez Uchitomi.


Auparavant, c'était une toute petite épicerie attenante au traiteur-restaurant. Minuscule mais charmante, avec déjà un bon choix de produits et des allures de caverne aux trésors que nous prenions plaisir à fouiller .

Désormais, après un déménagement de quelques rues, c'est devenu un vrai petit supermarché ! Ce que l'épicerie a perdu en charme, elle l'a gagné en choix et en espace.



C'est ici que vous trouverez LA sauce soja qu'il vous faut, la pâte de wasabi adéquate et les nouilles parfaites pour vos recettes nipponnes.


Ils ont également un grand choix de saké (pas facile d'en trouver de bonne qualité ailleurs), de préparations en tout genre ainsi qu'une sélection de théières, bols et autres ustensiles beaux et utiles.

Le service de traiteur est heureusement toujours là, ainsi que le côté restaurant. N'hésitez pas, tout y est délicieux et les prix sont toujours parmi les moins chers de la ville. Vous pouvez même consulter la carte depuis leur site.

Voici quelques extraits de nos emplettes...


Pâtisserie aux haricots rouges, pâtes au thé vert et aux haricots rouges et petits bols pour saucer nos sushi.


Préparation pour porc aigre-doux, algues séchées pour salade et mélange de noix à la japonaise auquel nous sommes un peu accro...


Une salade d'algues prête à être dévorée (forcément, fallait pas me donner les baguettes avec !).

Et une petite devinette pour vous :



Quelqu'un saura-t-il trouver quel délice se cache dans ce petit sachet ? (Que les nippologues gardent leur langue pour le maneki neko !).
La réponse en image après le week-end ; ) --> Réponse !


L'adresse
: 13-15, rue Ferrier, 1202 Genève



Ce texte et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Les frangines

Publié dans #Lieux de perdition

Repost 0