Amis gourmands,

soyez les bienvenus !

 


Pour retourner à la page d'accueil, cliquez sur la tartelette 

 

En ce moment,
vous êtes 5 gourmands
dans notre cuisine


Et déjà 

visites depuis la création du site !


Les textes et photos de ce blog sont protégés mais volontiers partagés.

Ils parlent de nous !

Revue de presse


Qui sont les frangines ?


Pour nous soutenir :
La Boutique des Frangines
undefined

 

nti_bug_fck

Parce que c'est important



Recommander

Syndications

  • Flux RSS des articles

Les Douceurs

Dimanche 1 mars 7 01 /03 /Mars 13:00
Les coquelicots n'ont pas encore pointé leurs nez sur mon balcon. Il me faudra attendre encore quelques semaines, laisser le temps à la nature de sortir doucement de sa torpeur hivernale, avant de pouvoir admirer  à nouveau la délicatesse de leurs pétales froissés.
En attendant, je profite des graines de pavot en cuisine.
Rassurez-vous, pas de risque de somnolence ni d'hallucination. Je décline par contre toute responsabilité en cas d'addiction gourmande !




Je me souviens avec gourmandise d'un reportage d'Arte présentant la pâtisserie autrichienne et d'Europe de l'Est, c'est là que l'utilisation des graines de pavot en cuisine a commencé à me titiller. A l'occasion du festival Mangeurs d'avenir, j'ai fait l'acquisition du cahier de recettes de l'Affaire TourneRêve, dans lequel se trouve la recette de gâteau au pavot que je vous propose aujourd'hui.


C'est une recette toute simple, sans farine, et qui fait la part belle au pavot. Avec ces proportions, je fais 2 gâteaux de taille moyenne, en diminuant légèrement le temps de cuisson.


* Commencer par bien mélanger 150 grammes de beurre fondu, 150 grammes de sucre (de canne toujours pour moi), un peu de sucre vanillé et 5 jaunes d'oeufs.

* Dans un autre récipient, monter en neige ferme 5 blancs d'oeufs avec une pincée de bicarbonate de soude (ou de poudre à lever) et une pincée de sel.

* Mélanger délicatement les deux préparations, pour ne pas faire retomber les blancs, puis incorporer finalement 200 grammes de graines de pavot et 125 grammes d'amandes moulues.

* Répartir la préparation dans un moule à gâteau beurré et enfourner à 180°C pour environ une heure (45 minutes si comme moi vous faites deux gâteaux plus petits).




Le résultat est moelleux et délicat, les graines de pavot croquent sous la dent et livrent leur saveur raffinée de noisette, un régal tout en subtilité.

J'imaginerais bien y ajouter des notes d'agrumes, peut-être quelques zestes dans la préparation, ou un léger sirop d'orange ou de mandarine après cuisson ? Je testerai la prochaine fois... ce qui ne saurait tarder !





Bon Appétit !





Annonce : Mercredi 4 mars 2009 à 19h30 aura lieu à la Galerie Focale à Nyon (Suisse) une conférence-débat sur l'agriculture intensive, dans le cadre d'une exposition de photographies de Christophe Chammartin "Prisons de plastique" sur les serres espagnoles.



Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Par San - Publié dans : Les Douceurs
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Dimanche 27 janvier 7 27 /01 /Jan 22:55
Sur le meilleur forum culinaire du monde (si si, puisque je vous le dis !), il y a plein de gens sympas et gourmands, qui partagent leurs recettes avec bonheur et dans la bonne humeur. Et quand des gens gourmands et sympas se rencontrent en vrai pour parler de choses gourmandes et sympas, ils apportent de délicieuses petites choses à grignoter. La spécialité de Nina et Sébastien, ce sont les petits cannelés moelleux à l'orange et au safran. Des petites merveilles originales et parfumées, dont on a du mal à se passer une fois qu'on y a goûté. Vous serez prévenus !

La recette originale vient de Julie cuisine, et était prévue pour un moule à manqué. J'ai réduit les proportions par deux et gardé la version mini-bouchées que je trouve particulièrement irrésistible et plus pratique à manger que le gâteau.
L'originalité de la recette vient de l'association orange-safran-huile d'olive, assez étonnante pour un dessert. Mais aussi de l'utilisation plutôt inhabituelle qui est faite de l'orange : elle passe toute entière au mixer ! Cette méthode a l'avantage d'être plus rapide que de presser le jus après avoir prélevé les zestes, mais elle permet aussi de garder tout le parfum de l'agrume. Choisissez donc de préférence des oranges bio, si possible non traitées puisque toute la peau sera consommée.

undefined

Commencez par laisser infuser une dose de safran (en poudre ou en filaments) dans 10 cl de bonne huile d'olive fruitée. Découpez en quartiers une belle orange (idéalement bio, non traitée, à peau fine) que vous aurez lavée et séchée, et réduisez-la en purée au mixer. Mélangez avec l'huile au safran puis ajoutez 200 grammes de sucre (toujours du sucre de canne pour moi) et deux oeufs, un à un. Dans un autre récipient, mélangez 75 grammes de farine, 1/4 de sachet de poudre à lever, 50 grammes de poudre d'amandes et une pincée de sel. Mélangez les deux préparations et répartir dans des petits moules à cannelés, ou d'autres formes selon vos envies ou vos ustensiles.
Cuire dans un four préchauffé à 180°C jusqu'à ce que ce soit bien doré. Le temps de cuisson dépend de la taille du moule et de votre four. Pour mes moules à cannelés en silicone,  j'ai compté environ 35-40 minutes. Vous pouvez tester le degré de cuisson avec un cure-dent, ou attendre qu'ils aient l'air "presque trop cuits".

undefined

Ces petits gâteaux sont vraiment étonnants. Croustillants à l'extérieur mais terriblement moelleux à l'intérieur, ils sont très parfumés et pas trop sucrés. Un peu déstabilisant au début, le goût du safran est bien présent mais se marie parfaitement avec le fruité de l'orange. Addictif, je vous l'avais dit !

undefined

Pour corser un peu le tout, vous pouvez réaliser un sirop avec le jus d'une demi-orange et 50 grammes de sucre. Porter à ébullition, laisser cuire quelques minutes puis, hors feu, ajouter une cuillère à soupe de rhum et verser sur les bouchées tièdes. Je n'ai pas encore testé car les moelleux sont déjà vraiment très bons sans le sirop, mais ça ne peut vraiment pas être mauvais !

Et, tiens... C'était mon premier article de trentenaire. Z'avez-vu une différence vous ? ^_____^


Bon Appétit !



Les autres recettes sucrées des Frangines.



Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Par San des Frangines - Publié dans : Les Douceurs
Ecrire un commentaire - Voir les 20 commentaires
Dimanche 8 juillet 7 08 /07 /Juil 16:30
Si je ne devais retenir qu'un seul délice du pique-nique des bloggeurs gourmands, ce serait les adorables cupcakes au champagne amenés par Rai. Ils étaient non seulement magnifiques, tout rosés et joliment décorés, mais également délicieux. Un glaçage savoureux et un biscuit fondant, une petite merveille de finesse.
Je n'avais encore jamais osé me lancer dans la confection de cupcakes, ces desserts emblématiques des Etats-Unis, sorte de muffins couronnés d'un glaçage coloré et souvent, très nourrissant !

Après le pique-nique, les cupcakes me trottaient en tête. Je me suis donc lancée, pas culottée, au pif et selon mon envie. Mes cupcakes seront aussi verts que ceux de Rai étaient roses ! Vous connaissez ma passion pour le thé vert et pour la science-fiction. Cette recette est l'occasion de réunir les deux, voici mes aliens cupcakes au thé vert et au chocolat blanc !

Pour la recette, j'ai écumé les sites et les blogs, à la recherche du biscuit parfait. Comme rien ne me convenait tout à fait, j'ai tenté une recette "à ma sauce". Le biscuit est bien moins sucré que ce qui était proposé habituellement, mais le glaçage étant déjà une vraie bombe sucrée, je voulais un biscuit moelleux au goût de matcha, mais pas écoeurant de sucre.

cupcakes-sans-gla--age.JPG
Le biscuit, pour 15 à 20 cupcakes (selon la taille de vos moules)

Fouetter 200 grammes de beurre fondu avec 300 grammes de sucre (de canne toujours pour moi, le sucre blanc n'a toujours pas retrouvé le chemin de ma cuisine), jusqu'à ce que le mélange blanchisse légèrement. Ajouter 3 oeufs, les uns après les autres, en mélangeant bien entre chaque ajout, puis une pincée de sel. Dans un autre bol, mélanger 300 grammes de farine avec 2 cuillère à café de levure et 1 cuillère à café de bicarbonate de soude. Incorporer la moitié de la farine au premier mélange. Bien diluer 2 cuillères à café de poudre de thé vert matcha dans 10 cl de lait froid. Ajouter au mélange et finir par le reste de la farine. Bien mélanger. La préparation doit être lisse et un peu élastique. Si elle est trop sèche, ajouter un peu de lait jusqu'à ce que la consistance soit bonne.

Garnir un moule à muffins de petits godets en papier et les remplir au 3/4 de pâte. Cuire au four préchauffé à 180°C pour 25 minutes.

cupcakes-avec-gla--age.JPG
Pour le glaçage, j'ai également bidouillé un peu. Souvent, il est composé presque uniquement de beurre et de sucre glace. Enfin, pour être plus précise, de beaucoup de beurre et de beaucoup de sucre glace ! Comme je le voulais au chocolat blanc, qui se marie parfaitement avec le thé vert, c'était déjà bien sucré. A la place du beurre, j'ai utilisé du Philadelphia, fromage frais à la crème que l'on utilise aussi pour les cheesecake.

Faire fondre 120 grammes de chocolat blanc. Travailler 150 grammes de fromage frais Philadelphia avec 50 grammes de beurre ramolli. Incorporer le chocolat fondu, puis 1 cuillère à café de thé vert matcha dilué dans un peu de lait. Bien mélanger et lisser la préparation, et terminer en ajoutant un peu de sucre glace tamisé, jusqu'à ce que la texture et le goût vous conviennent.
Tartiner les petits gâteaux avec le glaçage, ou les décorer avec une poche à douille (un sachet de congélation auquel vous aurez coupé un coin fait tout aussi bien l'affaire). Ne reste plus qu'à les mettre au frais pour que le glaçage prenne bien.

cupcake-the-vert-nouveau.JPG
Décorer avec ce que vous voulez, ici des éclats de chocolat blanc au thé vert de chez Tristan, je vous en parlerai très bientôt !

Le résultat m'a beaucoup plu, et mon Goûteur Officiel a tout simplement adoré ! Pour une première, je suis assez fière de moi ! Le biscuit est très moelleux et parfumé, et le glaçage délicieux. La texture avec chocolat blanc et fromage frais est parfaite. Ca m'encourage à tester d'autres cupcakes, j'ai déjà plein d'idées d'association biscuit-glaçage. Si le mois de juillet est aussi pluvieux que juin, ça risque d'être le mois des cupcakes dans ma cuisine !


Bon Appétit !




Autres recettes au thé vert dans la cuisine des frangines :

- Petits fours au thé vert et aux amandes
- Madeleines au thé vert
- Thé froid maison




Cette recette et ces photos vous plaisent ? Vous voulez les utiliser ou les citer ? Merci de respecter les conditions de mise à disposition.

Par San des frangines - Publié dans : Les Douceurs
Ecrire un commentaire - Voir les 16 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés